Un mémo porte-clés en français (EDL) pour le CE2

C’est une idée qui me trotte en tête depuis longtemps. La trace écrite, en étude de la langue notamment, a été une véritable source de questionnements ces dernières années. La notion de « mémo » me semblait intéressante sans pour autant lui trouver une forme et une place optimales. Les questions de la taille, la longueur, du contenu ou encore de son utilisation ont été au cœur de la réflexion qui ont mené à l’outil que je vous propose ici.

Une leçon ou un mémo ?

D’un côté, je trouvais mes leçons trop longues. C’était un rappel quasi exhaustif qui permettrait aux élèves de se remettre la leçon en tête dans les moindres détails. Et justement, le risque était bien de se perdre dans les détails. La leçon devient un outil peu pratique, au quotidien, auquel l’élève recourt peu, à moins d’avoir tout oublié. Cela dit, l’avantage pour l’élève qui a manqué un cours ou qui n’a pas bien compris, c’est de gagner en autonomie grâce à la leçon et essayer, au moins, de comprendre seul. De plus, la leçon est suffisamment explicite pour qu’une personne extérieure (étude surveillée, aide individuelle, parent) puisse aider l’élève, dans une certaine mesure. L’équilibre reste difficile à trouver entre le « trop » et le « trop peu ».

D’un autre côté, des leçons trop schématiques et sommaires me semblaient peu appropriées à une révision à la maison. Donc, il faudrait pouvoir être certain que l’élève connaisse déjà parfaitement le contenu de sa leçon, à quelques détails près. Il devrait avoir parfaitement compris le fonctionnement de la compétence travaillée. Il faudrait aussi que ce schéma soit « parlant » pour tous. Certains élèves, en fin de cycle 2, ont encore beaucoup de mal avec le visuo-spatial et les flèches ne leur parlent pas forcément plus que les mots.

On pourra toujours recourir aux cartes mentales ou construire avec les élèves ces schémas. A moins que chacun ne fasse le sien, puis qu’on prenne le temps de le vérifier, on risque d’avoir un outil qui ne correspond pas à tous.

Une leçon et un mémo

Du coup, je décide de tester cette année l’utilisation de deux outils.

La leçon : un support polyvalent

Le premier reste la leçon. Les leçons me permettent de réunir plusieurs formats, selon celui que je juge le plus efficace ou porteur de sens :

  • diverses représentations : tableaux, schémas, textes très courts (une phrase ou deux), cartes mentales réalisées par les élèves, leçons à manipuler, etc.
  • des compléments utiles comme des QR codes pour des vidéos complémentaires ou des jeux de révision

Ainsi, je peux même choisir, selon la notion, de l’aborder de façon plutôt traditionnelle (on découvre en classe et on révise à la maison) ou de fonctionner en classe inversée (on découvre/revoit la notion en autonomie puis on l’aborde et l’entraine en classe). Je peux aussi plus facilement recourir à ces leçons dans le cadre d’un fonctionnement en plan de travail.

Enfin, et je trouve que c’est aussi important : le support leçon s’approche des livres. Ainsi, lorsqu’on propose de réviser une leçon, on peut aussi entrainer progressivement une compétence importante pour la suite : apprendre en autonomie. Même s’il est encore tôt, en CE2, je crois qu’être capable d’aborder une leçon de façon autonome reste un facteur de réussite.

Le mémo : un outil transitoire

Le mémo, lui, prend une autre place dans l’apprentissage. Il ne rappelle que des éléments vraiment essentiels, triés et sélectionnés parmi tous ceux que nous verrons en CE2. Ce sont les éléments qui posent le plus de difficulté mais qui sont aussi centraux, très souvent. Le mémo est un aide-mémoire, il rappelle certains points très précis comme les terminaisons ou les différentes graphies d’un son.

Ainsi, il fonctionne comme une béquille : il permet de vérifier rapidement un point très précis ou de compenser le manque d’une information en mémoire. Cela dit, il n’explique pas tout en détail, ni les procédures, ni tous les liens qui existent entre les connaissances acquises. Le mémo ne remplace pas l’apprentissage d’une leçon, il aide temporairement. Car oui, plus on y recourra et plus il y a de chance que l’information cherchée finisse stockée en mémoire.

Progressivement, l’élève n’a alors plus besoin de son mémo et sera prêt pour passer au niveau supérieur.

Le mémo d’étude de la langue en CE2

Le format du mémo

J’ai choisi un format assez classique : celui du porte-clés. Il pourra s’accrocher à la trousse, au sac et même être conservé à la fin de l’année facilement. Cela implique cependant de s’équiper un peu et de bricoler :

Le contenu du mémo

Je me suis vraiment centrée sur ce qui me semble essentiel au CE2, que je veux voir acquis par tous mes élèves mais qui peut nécessiter un effort de mémorisation :

  • Quatre pages permettent un rappel sur les deux chaines d’accord principales : l’accord dans le groupe nominal et l’accord sujet-verbe.
  • Six pages listent les terminaisons à l’imparfait, au présent et au futur selon le sujet (cf. Ma conjugaison inspirée par la conjugaison horizontale).
  • Quatre pages recensent les principales difficultés d’orthographes contextuelles par son ([s], [k], [g] et [ʒ]).

Quatorze petites pages, donc, pour aider à mémoriser l’essentiel en grammaire, conjugaison et orthographe. Les natures de mots ne sont pas réexplicitées ici. D’abord, j’ai un affichage sur les classes ou natures de mots que je juge suffisant et qui reste disponible à tout moment dans la classe, toute l’année. Ensuite, parce que je reste dans une optique pratique : reconnaitre certaines natures aide à réaliser les accords. Je me centre donc sur l’aspect utile de la connaissance. On retrouve alors les principales classes de mots dans le mémo, là où elles sont utiles, sans les redéfinir : noms (communs et propres), déterminants, adjectifs, pronoms personnels et verbe.

Enfin, les classes de mots, comme les temps, sont représentés grâce à mes petits personnages natures de mots et le personnage verbe au passé, présent ou futur. Des affichages complémentaires sont disponibles sur le blog concernant cette dernière notion.

Les fichiers

Il s’agit d’un fichier au format A4, sur deux pages. Les deux pages permettent de réaliser trois porte-clés, par soucis d’économie de papier et de plastique. On n’a pas toujours un nombre d’élèves multiple de trois mais les restes pourront toujours servir à un nouvel élève arrivant en cours d’année ou pour l’année suivante.

Mémo porte-clés en français (28388 téléchargements)

En « option », si la présentation correspond à votre façon de faire, il est possible d’ajouter une page sur le passé composé.

Mémo porte-clés - le passé composé (9975 téléchargements)

Vous avez aussi la possibilité d’ajouter une première page, si vous avez décidé, comme moi, de rassembler le mémo de français et le mémo de mathématiques.

Mémo français et maths - première page (18189 téléchargements)
  • A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l'article, je ne les fournirai pas. Il n'est donc pas utile de me les demander.
  • Vous aussi vous pouvez partager : une expérience, une réflexion, une question ou des éléments de réponse. Et tout ça, c'est dans la partie commentaire que ça se passe !
  • 43 réflexions sur “Un mémo porte-clés en français (EDL) pour le CE2”

    1. Quelle merveilleuse idée! J’adoooooore vos fichiers! Il sont vivants et si parlant pour les élèves. Il serait intéressant d’avoir les temps de verbes et les autres classes de mots dans le même format…est-ce que vous accepteriez de partager votre fichier modifiable afin que je puisse le construire? Le partage entre enseignant est un véritable mine d’or. Merci beaucoup, beaucoup, sincèrement!

    2. Coucou. J’aime beaucoup ton mémo. Je pratique aussi la conjugaison horizontale avec la méthode Picot. Je pense que je vais en mettre quelques-uns dans ma classe. Merci Ayleen 🙂

      1. Il manquera peut-être quelques temps en conjugaison pour le CM2 mais c’est déjà une bonne base ! J’ajouterais aussi les pluriels des noms et adjectifs irréguliers (-x, -aux).

    3. Ça me donne des idées à voir comment l’adapter à mes petits CP 🙂 j’aime vraiment l’idée d’un outil compact et qui suivrait l’élève. Merci ^^

    4. Bonjour
      Super idée! Quel beau travail.
      Je vais essayer d’ y ajouter un petit mémo « passé composé » pour mes ce2.
      Merci pour le partage.

      1. Je n’ai effectivement pas mis de passé composé. Ca y aurait probablement toute sa place mais je ne sais pas forcément encore sous quelle forme (bien que j’aie le début d’une idée, quand même).

        Il faut dire qu’avec mes CE2, et dès la deuxième période, on révise le passé composé au moins une fois par semaine avec le jogging d’écriture (raconte ton weekend) et parfois plus. Du coup, c’est un peu comme avec les homophones grammaticaux (notamment et/est et à/a) : pas de leçon nécessaire à proprement parler car ils conjuguent assez bien ce temps. Je réfléchis quand même à faire une mini-séquence de consolidation sur le thème car ils ont parfois besoin de structurer. La petite page « passé composé » apparaîtra peut-être à ce moment-là !

        1. Oui je travaille le passé composé assez tôt dans l’année et assez longuement aussi mais un petit mémo juste avec la formation du P.C: aux avoir ou être au présent +participe passé du verbe conjugué et puis peut être les participes passés des verbes faire dire prendre …
          A voir!

          1. C’est à ce genre de chose que je pensais. J’hésite encore sur le participe passé : faut-il mettre les terminaisons des p.p. les plus courants ? A voir si ça rentre et comment ça rend car il ne faut pas non plus perdre en lisibilité :).

            1. Oui en effet ça demande réflexion et je ne maîtrise pas les logiciels comme vous.
              Peut être mettre la terminaison des pp des verbes en ER et les pp des verbes avoir être aller faire dire… ceux qui st à voir au ce2. Je ne leur parle pas des verbes en IR sauf quand on les croise en production d écrit ou en lecture donc je ne fait pas de trace ecrite
              Mais comment mettre en page. …? C est là la difficulté.

            2. Il faudrait vérifier mais, dans mes souvenirs, le passé composé n’est pas au programme de CE2, ou en tout cas pas cité explicitement. On parle de différencier l’infinitif du participe passé. Du coup, je ne crois pas que les irréguliers soient attendus sous la forme « participe passé » mais uniquement à l’imparfait, au présent et au futur. Je peux me tromper cela dit, à quelques heures du réveillon, je n’ai pas pris le temps de sortir les programmes.

            3. Bonjour et bonne année !
              Effectivement (J ai re-verifié dans les programmes) on ne parle pas explicitement du passé composé au cycle 2. Il est dit d en étudier la formation. J’utilise faire de la grammaire au ce2 et dedans in voit la formation du PC des verbes en ER avec l’auxiliaire avoir et le PC des verbes dire faire ….

            4. Bonne année à toi aussi !

              Oui, beaucoup font le choix de quand même étudier le passé composé comme avant, en limitant plus ou moins les verbes étudiés (les verbes en ER semble impératifs puisqu’on parle aussi de différencier l’infinitif du participe passé). Les programmes ne l’interdisent pas donc c’est un choix valable et justifiable je pense. Je n’ai pas le temps, pour le moment, de faire la petite page « passé composé » mais ça viendra.

    5. Bonjour,
      J’adore vos mémo mais je souhaiterais faire les miens en calcul mental. Quel logiciel utilisez vous pour faire les votres? Je j’ai que Word et je ne peux donc pas avoir ce rendu..

      1. Bonjour,

        On peut très bien avoir ce rendu sous Word en utilisant les zones de dessin. Cela dit, je lui préfère Publisher pour ce genre de montages : beaucoup plus simple, rapide et précis.

    6. Bonjour Ayleen.
      Tout d’abord, meilleurs vœux pour cette nouvelle année!
      Bravo pour ce support qui est venu enrichir le site avec celui d’Azraelle.
      Ce qui est sympa, c’est de pouvoir mettre les mémos dans l’ordre des découvertes  » je/il/ils/nous/tu/vous » par exemple et de les remettre « dans l’ordre » en fin d’année « je/tu/il/nous/vous/ils ». Cela peut rassurer par rapport aux traditions scolaires. 😉
      A très bientôt!

      1. Bonne année à toi aussi et merci pour ton commentaire ici, comme le lien sur ton article. Effectivement, je trouvais ce format assez adapté justement pour sa flexibilité. Et puis, on est en plein dedans : choisir d’abord le bon sujet (la bonne page) puis la terminaison. Certains diraient qu’il manque certains temps, mais c’est difficile de tout faire rentrer et je me suis limité à ceux du programme de cycle 2 (hors passé composé). A très bientôt !

    7. Génial ! Merci pour cette idée que je vais adapter et adopter rapidement.
      J’utilise une fiche mémo pour mes CM2 qu’ils peuvent consulter lorsqu’ils relisent leur dictée ou font une rédaction. Je la complète et la personnalise en fonction des élèves en cours d’année, avec par exemple les homonymes qui posent problème à chacun ou les nouveaux temps étudiés
      Le format porte-clé est une super idée car on peut ajouter des fiches au fur et à mesure et il est toujours à porter de main.

      1. Effectivement, l’avantage de cet outil est qu’il peut véritablement être individualisé et facilement. Par contre, c’est du temps à tout fabriquer ! Merci d’avoir pris le temps de me faire ce retour.

        Par curiosité, qu’ajouterais-tu pour des CM2 ?

    8. Bonjour très bonne idée ces fiches mémo, par contre ne pouvant pas imprimer en couleurs il y aurait’il un version noir et blanc (j’ai peur que la version couleur les couleurs claires ne sortent pas bin en noir et blancs)
      Merci

    9. Merci pour ce partage.
      Pour le passé composé, pourquoi avoir mis le us et le ut en terminaison du participe passé ? Il me semblait qu’il n’y avait que u et le us peut apparaître en cas d’accord comme ue ou ues .Mais peut-être que je me trompe…

      1. Merci pour ce retour ! Le « ut » n’a effectivement pas sa place, merci de l’avoir fait remarquer. Par contre, le « us » existe bien au masculin singulier (cf. l’Obs). Je te remercie vraiment pour ce retour. On laisse toujours des erreurs ici et là, même en essayant d’être attentif. Heureusement qu’on nous fait parfois voir ces coquilles !

        Je ferai la modification dès que j’aurai un moment, surement pas avant les vacances.

    10. Après avoir chercher effectivement il n’y a que les verbes absoudre en us et dissoudre. Ne serait-il pas préférable pour des ce2 de ne donner que la terminaison u à retenir et éviter ainsi les erreurs car je ne pense pas qu’ils utiliseront ces verbes ( peut-être dissoudre en sciences)?

      1. Dissoudre a effectivement plus de chance d’être utilisé qu’absoudre. Cela dit, je suis partagée : c’est un cas rare mais un cas existant. Peut-être mettre ce « us » en gris plutôt qu’en couleur, en expliquant que ça existe mais que c’est extrêmement rare. Je vais continuer d’y réfléchir. En tout cas, merci pour cet échange (qui peut se poursuivre, si tu as d’autres idées bien sûr).

    11. Bonjour,
      Merci beaucoup pour le partage de tout ce travail. Je suis en train de fabriquer les porte-clés mémo en math et français pour mes ce2.
      Je suis surprise par l’ordre des terminaisons dans la conjugaison horizontale, pour le présent. Peux-tu m’en dire plus ? J’ai peur que mes élèves ne s’y retrouvent pas…
      J’adore les tables de x, elles ne prennent pas bcp de place, c’est top!
      Techniques opératoires en couleur: super.
      Bravo

    12. Bonjour,
      Très bonne idée car je pense que cet outil, ludique sur la forme, peut être une véritable aide pour les élèves.
      Petit oubli: pour la conjugaison avec je et tu au présent, il manque le -x…
      Merci pour ce partage

    13. Bonjour,

      je comptais faire mes propres mémo et puis… non ! les vôtres sont tellement bien faits que ça va vraiment me faire un sacré travail en moins ! Pour ne rien gâcher, c’est exactement les couleurs que j’aime, ils sont magnifiques. Merci de partager votre travail, c’est très généreux et c’est un sacré boulot de tenir un blog en parallèle de toute la préparation de classe !

    14. Merci beaucoup pour ces mémos. J’en profite pour vous remercier de tout le contenu de qualité que j’ai pu trouver sur votre blog, particulièrement utile lors de mes années de remplaçante.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.