Un memory pour passer de la multiplication à la division

Pour travailler la multiplication et la division, j’ai déjà de nombreux jeux et de nombreuses ressources mais je chercher à améliorer encore le côté ludique pour motiver davantage mes élèves à réviser. Un memory, quoi de plus classique ?

Mais cette fois-ci, il sera associé au plateau de jeu memory de la marque Buki qui propose de pimenter un peu le jeu avec une roue : selon la flèche, on joue, on passe son tour ou on fait tourner le plateau. En plus d’apporter un peu de « fun », cela fait durer la partie, permettant aux élèves de revoir plus souvent les calculs et nombres demandés, et de laisser une chance aux élèves dont les acquis sont moins solides en la matière.

Approfondir la thématique de la multiplication

Si vous souhaitez découvrir comment j’aborde la multiplication (sens, technique opératoire, etc.) dès les plus jeunes classes (CE2 ici, en l’occurrence, mais c’est aussi valable en CE1 ou en cycle 3), j’ai rédigé un article présentant la démarche dans laquelle s’inscrit ce jeu et les autres présents sur le blog.

La confection des jetons

Selon votre équipement, la confection sera plus ou moins aisée. Pour ma part, j’utilise ma Silhouette Portrait pour découper les ronds, ce qui prend extrêmement peu de temps. Cela dit, on peut tout à fait découper les jetons à la main, ce qui prendra un peu plus de temps mais rendra aussi très bien.

De plus, j’associe donc ce memory au jeu édité par Buki. Cependant, si vous ne le possédez pas, ces jetons restent valables. Vous préfèrerez peut-être vous tourner vers un autre memory ou jeu déjà publié sur le blog comme Multi-tables ou Multi divisions.

Télécharger les fichiers

Vous avez une archive avec les fichiers pour la silhouette et des fichiers PDF pour ceux qui ne possèdent pas ce logiciel.

Jetons « mémo division » (Buki) (1120 téléchargements)

Confectionner les jetons

J’imprime et je découpe le recto et le verso séparément sur du papier bristol (en print and cut, donc, mais c’est aussi faisable à la main).

Ensuite, plusieurs options sont possibles. On peut découper plusieurs cercles de 35mm de diamètre dans du bristol pour épaissir et solidifier le tout ou utiliser de la mousse (et, alors, une lame pour coupe épaisse si on utilise une machine Silhouette en faisant bien attention à son modèle).

Si vous imprimez le fichier pdf, ne l’imprimez pas en recto-verso pour gagner du temps : je n’ai pas du tout vérifié l’alignement des jetons.

Pour plastifier, je découpe des cercles dans du plastique couvre-livre adhésif (je garde souvent les chutes). Le plus facile et de couper un carré un peu plus grand que le jeton, coller le jeton puis découper ce qui dépasse.

Tout cela peut sembler compliqué pour un simple memory mais il n’y a que 24 jetons à préparer, donc ce n’est pas si long que ça (et c’est encore plus rapide avec la Silhouette, c’est vrai).

Le Mémo Junior Buki

J’ai eu le plaisir de recevoir ce jeu et il m’a tout de suite plu. Pour un prix très raisonnable, il apporte un plus au memory classique avec sa roue, qui rééquilibre vraiment les chances : il est donc moins décourageant pour les élèves les plus fragiles. Le niveau 3 peut aider certains élèves de cycle 2 ou 3 à travailler l’observation des détails. Et puis, il m’a inspirée de nouveaux memory, plus ciblés pour l’école. Quelques uns devraient faire leur apparition sur le blog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.