J’imagine que pour la plupart, les multiplications ont été abordées en CE2 en cette période de l’année ou vont l’être sous peu. De même, certains professeurs de CE1 commencent à réfléchir à cet apprentissage pour la fin de l’année (voire l’ont déjà entamé). Enfin, en CM1 ou CM2, des petites révisions ne font pas de mal, en tant que telles ou en préparation de la division.

Il était donc temps que je partage avec vous un jeu que j’ai sous le coude depuis un petit moment. Remis en page, avec une esthétique plus harmonisée, je vous présente Multi tables. Si le nom est très commun, c’est que cet ensemble de jeu l’est aussi. Je doute de révolutionner quoique ce soit mais ces documents auront le mérite de proposer un panel de jeux et d’activités prêts à l’emploi. Il suffira d’imprimer, plastifier et découper les cartes, comme à chaque fois !

Les quatre “niveaux de difficulté” des jeux

Sur ces trois jeux, quatre “niveaux” sont disponibles. En fait, chaque série ou gamme rassemble deux ou trois tables. On peut ainsi décider de réviser certaines tables prioritairement ou mélanger plusieurs gammes pour un jeu plus complexe. On n’aura aucune difficulté à reconstituer les séries de base qui sont identifiables par leurs couleurs.

  1. Série 1 (orange) : tables de 2, 5 et 10
  2. Série 2 (rose) : tables de 3 et 4
  3. Série 3 (violet) : tables de 6 et 8
  4. Série 4 (bleu) : tables 7 et 9

Les séries 1 et 2 pourront aisément être utilisées dès le CE1, selon la programmation suivie.

J’ai décidé de réunir les tables de 6 et 8 car, lorsque nous les étudions en classe, nous voyons que pour obtenir la table de 6, on fait le double de la table de 3 et que la table de 8 fonctionne de manière similaire (le double de la table de 4). Les tables de 7 et 9 sont souvent vues en fin de programmation, même si la table de 9 présente de nombreuses astuces. En fin de CE2 et en cycle 3, on pourra donc jouer avec toutes les séries.

Multi tables : le jeu de base

Les règles du jeu

Le jeu de base se joue selon les mêmes règles que Numer’à’l’aise (pensées pour 2 à 6 joueurs) :

  1. Chaque joueur pioche 6 cartes.
  2. Le premier joueur pose soit deux cartes qui vont ensemble et les range directement devant lui, soit n’en pose qu’une.
  3. Dans ce dernier cas, un autre joueur, s’il a la carte qui va de pair avec celle-ci, peut la poser et récupérer les deux.
  4. Si personne n’a la carte qui va avec, alors le joueur qui vient de poser reprend sa carte et en pioche une autre.
  5. Le joueur suivant joue selon le même principe.

Le gagnant est le joueur qui n’a plus de cartes en main !

Les fichiers

Quatre fichiers : un pour chaque série. Pour découper, on se mettra du verso (où il y a le nom du jeu) puisque j’y ai tracé les lignes de découpe.

Pour un jeu solide et résistant, j’imprime sur du papier 160g puis je plastifie avec du plastique 125 microns. Enfin, je découpe et j’arrondis les angles (limite le risque que le plastique se décolle avec le temps).

Multi tables - série 1

Pour la série 1 : on imprime la page 1 sept fois d’un côté puis, de l’autre côté, les pages 2 à 8.

Multi tables - série 2

Multi tables - série 3

Multi tables - série 4

Pour les séries 2 à 4 : on imprime la page 1 quatre fois puis, de l’autre côté, les pages 3 à 6. Sur une autre feuille, la page 2 sert de verso et la page 7 de recto.

Multi tables : le memory

Si on est tout seul, on peut préférer jouer au memory. On apparie la carte multiplication avec le résultat associé. Même si on peut jouer ainsi avec le jeu de base, j’ai créé une version “memory” carrée, qui permettra de gagner de la place sur la table.

Les fichiers

Comme pour le modèle précédent,  j’imprime sur du papier 160g puis je plastifie avec du plastique 125 microns. Ensuite, je découpe et j’arrondis les angles.

Multi tables - memory - série 1

Pour la série 1 : J’imprime la page 1 (le verso) cinq fois puis, au recto, les pages 2 à 6.

Multi tables - memory - série 2

Multi tables - memory - série 3

Multi tables - memory - série 4

Pour les séries 2 à 4 :

  • on imprime la page 1 trois fois pour le recto et, au verso, on imprime les pages 3 à 5
  • la page 2 est le recto de la page 6

Multi tables : le défi

Au départ, le jeu avait ce format-là : les multiplications d’un côté, les résultats de l’autre. Je l’utilisais pour faire un grand défi en classe entière, après avoir constitué deux équipes. C’est assez stimulant pour les élèves mais, selon les classes, la compétition était plus mise en avant que la coopération et la solidarité au sein d’une équipe. En outre, c’est un dispositif qui peut prendre du temps à être mis en place, qui occupe de l’espace et fait finalement travailler peu d’élèves en même temps. On peut quand même garder l’idée sous le coude, notamment pour travailler la rapidité.

Cela dit, on peut aussi jouer à deux, sous forme de petit entrainement. Chacun défie alors l’autre. On peut aussi faire des équipes plus restreintes.

Les fichiers

On ne change pas une recette qui marche : impression sur du papier 160g puis plastification avec du plastique 125 microns. Ensuite, on découpe et on arrondit les angles.

Cette fois-ci, pas de bricolage à faire : c’est de l’impression en recto-verso (en retournant sur le bord long ou sur la gauche selon l’imprimante) pour toutes les séries.

Multi tables - le défi - série 1

Multi tables - le défi - série 2

Multi tables - le défi - série 3

Multi tables - le défi - série 4

Avec ces trois jeux, et si on ajoute le Multi Rapido, vos élèves devraient rapidement devenir les rois et reines des tables de multiplications !

Les cartes ont été faites grâce aux images vectorielles partagées par @kjpargeter et @starline sur freepik.com.

  • Aucun de mes partages n'a la prétention d'être parfait (et surtout pas les longs articles). N'hésitez pas à me signaler les coquilles via le formulaire de contact.
  • Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l'article mais ne proposez pas de téléchargement direct.