Logo Kyban renard

J’ai testé la Silhouette Portrait 2

J’ai testé la Silhouette Portrait 2

Autant vous le dire tout de suite : je suis conquise par la Silhouette Portrait et j’ai déjà hâte d’en tester toutes les fonctionnalités ! Il faut dire que j’ai hésité pendant deux ans, du fait de son prix. J’avais d’autres priorités dans mes achats mais je dois dire que je commence à être bien équipée (voir mes fournitures de maitresse). Quel bonheur de pouvoir travailler dans un tel confort à la maison ! Mon temps libre s’est notablement réduit et cette machine arrive à point nommé.

Et si on aime les loisirs créatifs, pas difficile de trouver bien d’autres usages à cette machine merveilleuse. Cela dit, ici, je vais surtout vous parler de quelques fonctionnalités de base qui seront bien utile aux professeurs que nous sommes. Avec des élèves de maternelle essentiellement, cet outil pourra m’être très utile et m’ouvre de nouvelles perspectives.

Silhouette Portrait 2 : présentation générale

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit d’une machine qui découpe à notre place. La Silhouette Portrait découpe n’importe quel motif sur des feuilles au format A4 et c’est déjà pas mal. Il me semble qu’on peut aussi découper des feuilles de 21 cm de large mais plus longue. Cela dit je n’ai pas creusé et je dis peut-être n’importe quoi. Si on en veut plus, il faudra opter pour le modèle Caméo 3, qui est nettement plus coûteuse cela dit.

D’ailleurs, on peut découper d’autres supports : du papier plus épais mais aussi des autocollants, du vinyle, du flex et j’en passe, tant que ça ne dépasse pas 2mm d’épaisseur et une densité de 350g/m². Autant dire que c’est bien assez.

La machine propose une connexion en Bluetooth dont je n’ai pas à me plaindre et qui limite les cables au strict minimum : l’alimentation. Elle est fournie avec une lame automatique (autoblade) qui se règle toute seule en fonction des informations envoyées par le logiciel. C’est un gain de temps appréciable.

Avec cette machine, je n’ai plus besoin de perforatrice à motif. De même, certaines écoles sont équipées de machines de découpe avec des gabarits. La Silhouette Portrait n’en a pas besoin : cela la rend beaucoup plus polyvalente et économique à terme. Enfin, si jamais vous ne voulez pas vous embêter, il existe de nombreux modèles à moins de un euro.

La fonction “print and cut”

C’est précisément cette fonction qui m’intéresse le plus : imprimer puis découper automatiquement mes cartes, mes jetons, etc. Cela peut aussi être utile en arts visuels ou pour n’importe quel exercice de tracé ou découpe en maternelle d’ailleurs.

Je vais essayer de vous expliquer assez succinctement comment ça fonctionne. Je n’entrerai pas forcément dans tous les détails. Je vous laisserai le bon soin de chercher un peu sur internet. Les tutoriaux ne manquent pas !

Ouvrir Silhouette Studio

Pour commencer, je pars du principe que vous avez suivi la notice d’installation en ligne et installé le logiciel Silhouette Studio.

Silhouette studio

Créer un fichier “print and cut”

Silhouette studio - créer un fichier print and cut

Commencez par créer un nouveau fichier (1) puis, à droite, cliquez sur l’outil page (2). Cliquez sur “Repères d’alignement” (3) et voilà : votre page est prête. Ces repères (4) seront imprimés sur votre feuille en même temps que votre motif et permettra d’éviter les décalages. Attention : il ne faudra rien mettre dans la zone hachurée qui est apparue autour de ces repères.

Importer le motif

En haut à droite, cliquez sur “bibliothèque” (5). Vous y trouverez tous vos modèles en cliquant sur “Afficher Tous Dessins” (6). Pour cet exemple, j’ai choisi la feuille d’automne (7) en double-cliquant dessus. Cela me renvoie à l’écran précédent avec le motif intégré.

Silhouette studio - choisir un modèle

Sinon, vous pouvez cliquer sur “Design” pour revenir à l’écran précédent.

Personnaliser le document et imprimer

Je clique sur le motif pour le sélectionner et le personnalise. Pour cela, diverses options me sont proposées dans la barre du dessus (9) notamment. J’ai simplement coloré mes feuilles après avoir redimensionné, tourné et copié mon motif pour avoir deux feuilles.

Silhouette studio - éditeret imprimer le modèle

Imprimez (en cliquant sur l’icone habituel en haut à gauche) et la suite se passera après avoir préparé notre feuille et cliqué sur “Envoyer” (10).

Préparer sa feuille pour la découpe

Avec votre Silhouette Portrait, vous avez reçu une feuille de transport (FT pour les intimes). Il s’agit d’un support plastique adhésif.

Avant votre première utilisation, certains conseillent de coller et décoller une feuille de papier plusieurs fois pour diminuer l’adhérence de la feuille de transport qui abîme parfois les feuilles que vous souhaitez découper.

On fixe notre page imprimée en suivant les repères dans le même sens que celui affiché à l’écran. Puis, on place la feuille de transport sur les repères (11), on appuie sur la flèche pour charger le papier (12) et c’est prêt ! Retour au logiciel.

Paramétrer et lancer la découpe

Maintenant, on va vérifier les réglages avant de lancer la découpe. En haut à droite du logiciel, on a donc cliqué sur “Envoyer” (10).

Silhouette Portrait - Paramètres de découpe

Vérifiez les paramètres suivants :

  • (13) Vous avez sélectionné “découper contour” (les contours apparaissent en gras et en rouge sur le modèle).
  • (14) A droite, vous avez sélectionné “découper” et “lame automatique”.
  • (15) Dans la ligne en-dessous, ce sont les paramètres liés au matériel choisi pour la découpe.

Voici mes paramètres pour ce modèle et du papier 160g (non plastifié) :

  • Profondeur de lame 2 : c’est lié à l’épaisseur du papier.
  • Vitesse 8 : la vitesse dépend de la complexité du motif, plus il est constitué d’angles aigus, plus il faut y aller doucement.
  • Force 10 : ce réglage permet de contrer la force de résistance du support à découper pour que la lame soit bien maintenue à une profondeur de 2.
  • Passages : nombre de fois où la lame passera sur le motif pour le découper.

Vous trouverez différents paramètres pour un seul papier. Ce qui est important, c’est que la lame coupe le papier sans transpercer la feuille de transport (qui est réutilisable). Rassurez-vous, s’agissant d’un consommable, on peut en racheter si vraiment il y a besoin (mais autant économiser quand c’est possible).

Silhouette Portrait - Paramétrer la découpe

Cliquez sur “Envoyer” (16).

Décoller son document découpé

Petite astuce trouvée sur internet : la logique voudrait qu’on décolle notre papier de la feuille de transport. En fait, en faisant cela, on va se retrouver avec un papier qui s’enroule sur lui-même. Il vaut donc mieux garder notre papier à plat et retirer la feuille de transport. Cette photo vous semblera peut-être plus claire.

Silhouette Portrait - Feuille de transport
Je décolle la feuille de transport de mon support découpé : du papier que j’ai imprimé et plastifié ensuite sur cette photo.

La feuille de transport étant en plastique épais, elle reviendra à sa forme d’origine. Si besoin, on peut utiliser une règle pour maintenir notre papier bien à plat au fur et à mesure qu’on décolle la feuille de transport.

Admirer le résultat

Voilà, on y est, c’est terminé !

On pourra utiliser ces feuilles dans un bricolage d’automne. Cela dit, même la feuille évidée pourra servir. En tout cas, je compte bien en faire quelque chose. Je vous partagerai ça dès que possible.

Dans mon article “Séquence sur le lexique de position”, j’utilise la Silhouette Portrait pour découper mes jetons de loto. La feuille A4 a été plastifiée avant la découpe et cela ne pose aucun souci. 

Simplement découper

Bien sûr, on peut aussi simplement découper un papier uni ou à motif comme on le ferait avec une perforatrice. On pourra alors sauter quelques étapes : pas de repères, pas d’impression. Colorer le motif n’aura pas non-plus grand intérêt.

Vous pourrez regarder quelques tutoriaux sur la vectorisation des images, la définition des tracés de découpe, la création de tracés, etc.

De mon côté, je fournirai le document pour Silhouette Studio chaque fois que j’en ai un.

modifiables non fournisAucun de mes partages n’a la prétention d’être parfait (et surtout pas les longs articles). N’hésitez pas à me signaler les coquilles via le formulaire de contact.
Partagez vos réflexions en commentaire.Vous aussi vous pouvez partager : une expérience, une réflexion, une question ou des éléments de réponse. Et tout ça, c’est dans la partie commentaire que ça se passe !

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Dgedie

Il y a 9 mois

Rhooo, ça donne envie… A ton avis, une feuille plastifiée, ça passe?

Ayleen

Il y a 9 mois

J’ai testé pour mes jetons de loto des positions et ça passe très bien ! En print and cut, il faut juste penser à aligner le papier A4 sur les repères et pas le plastique. Il faut aussi bien plastifier, quitte à passer la feuille plusieurs fois.

Cynthia Liegard

Il y a 9 mois

C’est vraiment génial ! Je suis en maternelle et je m’abime les doigts en ciseaux tous les soirs ! Mais si elle a une fonction imprimante, il faut donc racheter des cartouches non? Sont-elles chères?

Ayleen

Il y a 9 mois

Ce n’est pas la machine qui imprime. Tu imprimes avec ton imprimante puis tu glisses dans la Silhouette pour découper. Et oui, c’est mon passage en maternelle qui m’a décidé à l’acheter : je n’ai pas vraiment le temps de tout découper moi-même !

Anne

Il y a 9 mois

et ça découpe vraiment n’importe quelle forme rapidement? Genre les petites cartes des jeux fabriqués maison, etc? ça commence à m’intéresser, et pourrait faire une idée cadeau…

Ayleen

Il y a 9 mois

Oui, on peut couper des cartes de jeu maison. Maintenant, avec l’édition gratuite du logiciel, il faut passer en print and cut et donc avoir chaque carte sous forme d’image qu’on insert dans le logiciel. Je ne sais pas encore comment gérer le recto-verso du coup. Pour utiliser des supports pdf ou des images vectorielles, il faut passer à l’édition du dessus (pour une trentaine d’euros). Il y a aussi la piste du tapis Pixscan que je ne connais pas bien. Cela dit, je suis sure qu’il existe une façon de faire qui fonctionne. Je pensais peut-être toujours respecter le même positionnement de mes cartes pour n’avoir besoin que d’une trame… A réfléchir ! Je reviendrai par ici dès que j’en saurai plus.

Et pour les idées cadeaux, j’en ai aussi ! J’ai d’ailleurs fait une simple carte mais du plus bel effet grâce à un modèle du store. Ça va très vite, et c’est très classe !

Par contre, la vitesse dépend du modèle d’abord et de sa simplicité (des jetons, ça va hyper vite même avec deux passages). Ensuite, il faut penser au temps de replacer chaque page si on veut en faire plusieurs.

Sur les réseaux

S’abonner par mail

Recevez un mail à chaque nouvelle publication du blog (une par semaine en moyenne) !

Faire un don

Ce blog, que j'ai voulu sans publicités intrusives, avec un minimum de collecte de données par des tiers et le plus complet possible, que je m'efforce d'enrichir régulièrement, a un coût (hébergement, nom de domaine, etc.). Ce bouton vous permet de participer à son financement.

Logo de la Communauté des Profs Blogueurs
Logo de la charte de cybercourtoisie
Logo tanière de Kyban
Droit d'auteur
Logo horizontal de la charte de cybercourtoisie

Le contenu est libre d'utilisation dans un contexte éducatif, dans votre classe, et peut être partagé par un lien vers l'article concerné, en citant votre source explicitement. 

Membre de la CPB
CPB
S'abonner par mail

Copyright La tanière de Kyban © Tous droits réservés

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share