Logo Kyban renard

Aménager sa classe (flexible ou non) malgré la covid-19

Aménager sa classe (flexible ou non) malgré la covid-19

Comment concilier le protocole sanitaire et les exigences d’une classe avec toutes les connaissances que nous avons aujourd’hui concernant les besoins des élèves : bouger, partager, s’entraider, coopérer, être actif, manipuler, etc ? Comment retrouver un peu de ce qui fait la saveur de notre métier avec les contraintes liées à la crise du covid-19 ? Et pour commencer, comment aménager sa classe, voire adapter la classe flexible, dans ce contexte si particulier ?

Aménagement et protocole sanitaire

Le protocole sanitaire pour la rentrée a été publié (sous réserve d’éventuelles évolutions de la propagation de ce coronavirus). La consigne, en terme de distanciation physique dans les classes, est la suivante :

Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible.

Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.

Nous sommes bien d’accord pour dire qu’il est plus aisé de proposer des situations d’apprentissage dynamique, motivantes et riches, notamment en s’appuyant sur la coopération entre pairs, sans distanciation physique qu’avec. Pour autant, nous ne savons pas de quoi demain sera fait : faire preuve d’un minimum de précautions semble s’imposer.

Des exemples – plus ou moins réalistes – nous avaient été fournis le 22 juin. Très peu me semblaient pratiques en élémentaire car souvent, nous avons une majorité de tables doubles alors que, dans les propositions faites avec ces mêmes tables, une grande partie des élèves ne pouvaient pas voir le tableau. Il y avait aussi fréquemment des problèmes de casiers devenus inaccessibles par la disposition des tables.

Par contre, ces exemples montrent qu’il n’est pas interdit d’installer les élèves de sorte qu’ils puissent échanger (en maintenant une distance maximum et raisonnable à la fois). Qui plus est, le protocole autorise le partage de matériel au sein d’une même classe :

La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est permise.

Et rien n’indique qu’il faille désinfecter ces objets entre chaque utilisation (ce qui n’empêchera pas de faire un petit nettoyage quand c’est possible, de temps en temps, selon moi).

Il me semble donc qu’il est envisageable de réfléchir à une autre disposition que celle, assez spontanée, de tables individuelles placées en “autobus”. Il est aussi possible d’adapter la classe flexible au contexte actuel.

Des articles et des idées dans les cahiers pédagogiques

Si vous êtes à la recherche d’idées, d’inspiration, si vous souhaitez profiter de cet été pour vous poser et réfléchir à ce retour à l’école, je vous conseille la série d’articles des cahiers pédagogiques tournant autour de cette thématique, notamment celui-ci qui évoque l’aménagement de la classe dans une perspective de coopération.

Des idées de dispositions

Je ne vais pas vous fournir un plan de classe “prêt à l’emploi” car il serait surement peu utile. Qui plus est, je devrai moi-même effectuer des changements dans ma classe car des tables seront déplacées cet été : je n’ai donc pas de photo à vous monter ni de plan définitif !

L’idée, c’est que vous puissiez constituer votre plan de classe à partir de vos besoins (nombres d’élèves, besoins des élèves, choix pédagogiques, etc.), de vos possibilités (tables, superficie de la classe, mobilier, etc.) et de vos envies.

Je vais donc vous présenter différentes dispositions de tables, certaines très classiques, d’autres moins, qui vous permettront de maintenir différents dispositifs pédagogiques, dont ceux de coopération qui sont si importants à l’école !

Le U

Depuis quelques temps, la disposition en U est un incontournable de ma pratique. Il permet des échanges en demi-classe, avec tous les élèves qui se voient et voient directement le tableau si c’est nécessaire. Cette disposition me permet aussi d’avoir de nombreux élèves “près de moi” quand c’est nécessaire, par exemple pour leur apporter une aide individualisée.

On ne pourra bien sûr plus mettre 12 élèves dans un U comme je l’ai déjà fait par le passé, à moins de faire un gigantesque U. Voici donc comme j’envisage d’installer mes élèves :

Dans cette disposition, je ne peux placer que cinq élèves pour 11 “places théoriques”.

Cinq élèves seulement pour onze tables : nous sommes bien d’accord que c’est peu rentable. Cela étant, il y aura dans mon U des tables doubles (souvent moins larges que deux tables simples d’ailleurs) car j’en possède beaucoup. Cette disposition me permet de rajouter des élèves lors des temps en demi-classe (les ajouts ou modifications apparaissent en vert).

Habituellement, je n’ai pas de tables dans le U car c’est un espace que les élèves utilisent pour se mettre par terre et échanger en groupe. Qui plus est, des tables gêneraient mes déplacements. Malheureusement, je vais surement devoir songer à ces ajouts : les tables seront peut-être mouvantes. A la place, on peut judicieusement utiliser, au besoin, des Ztools ou équivalents, des plateaux (ou ici et ),

Au final, dans cet espace, on peut placer les douze élèves que j’ai habituellement dans mon U en maintenant des distances raisonnables.

Par contre, il me faudra être vigilante aux deux élèves au centre, en face de moi, qui risquent de se replacer au centre de leur table et donc de se rapprocher de leurs camarades.

Les ilots

Autre disposition de tables incontournables dans mes classes : les ilots. Habituellement, je peux placer quatre élèves de sortent qu’ils puissent tous voir correctement le tableau. Avec le protocole, je vais préférer n’en placer que trois. Voici quelques idées.

Trois possibilités d’ilots assez simples à mettre en place : l’élève assis sur le côté du bureau a son casier juste à côté de lui.

La disposition avec trois tables permet d’économiser une table mais n’est possible qu’à condition de tables individuelles et présente l’inconvénient d’être moins flexible. Pour les deux premiers modèles, on a trois élèves qui “occupent” quatre places théoriques : un ratio correct.

Bien sûr, comme mes élèves bougent souvent dans la classe et donc changent de place, ces ilots pourront aussi accueillir, pour les deux premiers modèles, un quatrième élève lors des ateliers.

Un quatrième élève peut rejoindre ses camarades sur deux de ces ilots.

Je ne présente pas d'”ilot” avec deux élèves face à face mais c’est aussi une possibilité, avec un peu de plexiglas si on en trouve pour plus de sécurité, comme dans l’exemple ci-dessous. Sinon, on augmente simplement la distance entre les deux tables qui ne se toucheront pas forcément.

On peut aussi regarder sur le blog de Tablettes et Pirouettes où les ilots sont plus grands, avec un rangement central, et où il doit être possible de placer 4 ou 5 élèves !

Les tables doubles

J’ai souvent soit des tables doubles, soit des tables individuelles qui apparaissent au bout d’un moment dans ma classe. Cette fois-ci, elles risquent d’être présentes dès le début de l’année. Suivant le même principe que pour les ilots, voici comment les élèves peuvent être installés (la disposition en “autobus” n’est pas obligatoire !).

Deux élèves pour une table double : difficile de faire plus “rentable” côté espace. Ces tables serviront pour les quelques temps en classe entière mais aussi pour certains ateliers où les élèves peuvent souhaiter être seuls, ou presque.

Dans le même genre d’idées, voici une disposition inspirée de ce que j’ai pu voir une fois en stage, du temps où j’étais encore à l’IUFM.

D’autres tables

Parce que nous n’avons pas, dans nos classes, que des tables traditionnelles, voici quelques idées supplémentaires.

Et les autres assises ?

Côté assises déplaçables, je repars de zéro dans ma nouvelle classe mais vous avez peut-être de l’équipement. Pour ma part, je compte alterner avec deux outils :

  • des disques ou repères en vinyle (découpés avec ma silhouette portrait) qui serviront de repères pour se placer ;
  • des “étalons” (des réglettes de 1 m avec, pourquoi pas, un fanion) qui permettront aux élèves de vérifier que les distances sont respectées.

Les déplacements dans la classe

Evidemment, je suis contrainte de renoncer à l’idée de laisser se déplacer tout le monde en même temps comme j’ai parfois pu le faire. Deux possibilités :

  • désigner des groupes d’élèves et leur permettre de prendre place les uns après les autres dans un ordre qui permettra de limiter les croisements et les regroupements ;
  • mettre en place une limite du nombre d’élèves autorisés à se déplacer en même temps (même avec des CP, c’est possible !).
Au fait, on dit le ou la covid ?

Si je m’en réfère à l’Académie Française, on dit bien “la” covid.

L’image d’en-tête est un montage réalisé à partir d’une photo de kotkoa.

modifiables non fournisAucun de mes partages n’a la prétention d’être parfait (et surtout pas les longs articles). N’hésitez pas à me signaler les coquilles via le formulaire de contact.
Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l’article mais ne proposez pas de téléchargement direct.

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Petit

Il y a 4 mois

Merci pour toutes ces idées !

Ayleen

Il y a 4 mois

Avec plaisir.

GAILPAT

Il y a 4 mois

Merci. Je me creuse aussi la tête et j’ai bien envie de rester créative. Tes idées confirment que c’est possible. Le ou la Covid devient une chance de progresser . Chouette.

Ayleen

Il y a 4 mois

Autant, l’année dernière, on croulait sous les pages de protocoles qui se succédaient, autant, cette année, je n’ai pas envie de me laisser noyer ! Je suis ravie que mes réflexions t’aident aussi.

Audrey

Il y a 4 mois

Merci pour ce partage !

Ayleen

Il y a 4 mois

Avec plaisir ! 🙂

maitresse.maladroite

Il y a 4 mois

Merci pour cet article ! 😉

Ayleen

Il y a 4 mois

Avec plaisir ! Je suis ravie que mes (modestes) réflexions puissent servir à d’autres.

Naomi

Il y a 4 mois

Bonjour,
Merci pour ces idées de dispositions !
Je n’ai pas du tout apprécié de les voir tous en randognon devant moi à la fin juin. Je n’ai pas du tout l’habitude de travailler comme ça.
Les dispos des îlots que vous proposez iront parfaitement pour ma classe !
Merci 😊
Belle fin d’été

Ayleen

Il y a 4 mois

Avec plaisir ! C’est important de se sentir bien dans sa classe, pour le professeur comme les élèves. Avec les CM1, pourtant d’un naturel jovial, chaleureux et agréables, ça avait fini par peser sur l’ambiance. J’espère que cette épidémie prendra fin prochainement.

Mélanie

Il y a 4 mois

Je rattaque en septembre sans avoir connu la période “trouble” de fin d’année car en congé parental…..du coup, merci mille fois pour ces réflexions!! 🙂 Utilisais-tu en temps “normal” l’intérieur du U pour tes moments en grand groupe? Si tu y disposes des tables supplémentaires comment penses-tu faire pour les moments en classe entière du coup? Je compte tenter cette option, du coup mon cerveau fume 😉

Encore un grand merci!

Ayleen

Il y a 4 mois

D’habitude, non, je n’ai rien dans le U. Cela permet en poussant un peu les tables d’avoir un coin regroupement. On pouvait tous s’asseoir en cercle dans cet espace pour le conseil de classe par exemple. Pour les moments en classe entière, ils ne seront donc pas installés de façon optimale car certains seront au fond de la classe mais ça devrait fonctionner quand même. J’ai deux zTools et je compte en acheter d’autres pour pouvoir permettre à ceux qui sont trop loin de venir s’installer devant, dans le U justement (il leur suffira d’installer une chaise). La classe reste “flexible”, donc 😛 .

Mélanie

Il y a 4 mois

Merci pour ta réponse! Je crois de toute façon que la flexibilité sera le mot d’ordre de cette rentrée hihi.

Ayleen

Il y a 4 mois

Plus que jamais, paradoxalement !

nathalie benzimra

Il y a 3 mois

Merci pour cet article. Toutefois je me pose encore une question : peut-on laisser les élèves changer de place dans la journée (dans le u puis dans les centres d’autonomie)? ou avec le covid faut-il qu’ils restent toute la journée à la même place. Je n’arrive pas à trouver de réponse à cette question qui me chagrine car je me lance ENFIN dans le flexible et là c’est pas simple!!! Merci pour ton retour! Natalie

Ayleen

Il y a 3 mois

Le protocole n’impose pas de rester à sa place, ni ne limite avec “une table par élève” mais dit qu’il faut limiter les déplacements (pour éviter le non-respect des distances je suppose) et de préserver autant de distance que possible entre les élèves.

Découvrez ma méthode de conjugaison

Réussir en conjugaison aux éditions Retz

En précommande

Sur les réseaux

Des étiquettes Ludilabel

Ludilabel

J'achète mes étiquettes chez Ludilabel. Utilisez le code PAR-FR-YJ6DPZ pour obtenir 10% de réduction.

Faire un don

Ce blog, que j'ai voulu sans publicités intrusives, avec un minimum de collecte de données par des tiers et le plus complet possible, que je m'efforce d'enrichir régulièrement, a un coût (hébergement, nom de domaine, etc.). Ce bouton vous permet de participer à son financement.

Logo de la Communauté des Profs Blogueurs
Logo de la charte de cybercourtoisie

Ce blog respecte la charte de cybercourtoisie.

This endpoint has been retired

Logo tanière de Kyban
Droit d'auteur
Logo horizontal de la charte de cybercourtoisie

Le contenu est libre d'utilisation dans un contexte éducatif, dans votre classe, et peut être partagé par un lien vers l'article concerné, en citant votre source explicitement. 

Membre de la CPB
CPB
S'abonner par mail

Copyright La tanière de Kyban © Tous droits réservés

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share