Réunir les livres nécessaires pour « Réussir en Conjugaison »

Pour utiliser la méthode « Réussir en Conjugaison » que j’ai écrite pour les éditions Retz, il vous faudra réunir un certain nombre de livres dans lesquels les élèves mèneront l’enquête afin de découvrir comment fonctionne la conjugaison. Aussi, dans les quelques retours qui me sont faits après un an d’utilisation de la méthode, je comprends qu’il n’est pas toujours aisé de trouver « les bons livres » et ainsi permettre aux élèves de réussir à trouver les verbes lors de la phase de collecte.

Certains ont décidé de proposer des textes sélectionnés dans d’autres méthodes, comme dans « Réussir son entrée en Grammaire » (ou « Réussir en Grammaire CE2 ») que vous êtes nombreux à utiliser de façon complémentaire (pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur l’article décrivant la méthode « Réussir en Conjugaison »).

C’est, par exemple, le constat fait par Emma, de @la_classe_d_emma sur Instagram, qui a utilisé la méthode cette année et en a fait un retour détaillé sur sa page.

Mais originellement, l’idée était de piocher la littérature jeunesse. Cet article aura donc pour but de vous aider à sélectionner les livres que vous pourriez proposer à vos élèves lors de la phase de collecte pour les séquences 5 à 8 sur le présent, l’imparfait, le futur et le passé composé si vous êtes en CE2.

Principes généraux

Les élèves devant trouver des verbes dans d’authentiques livres de littérature de jeunesse, il est important que la lecture de ces textes ne pose aucun souci et que les élèves ne se laissent pas « happer » par l’histoire. Voici donc quelques principes que je vous conseille de suivre (plus vous en suivez, mieux c’est, même si ce n’est pas toujours possible) :

  • des livres vraiment très faciles à lire pour vos élèves : en CE1, les premières lectures de CP sont idéales, par exemple ;
  • des textes dont la police d’écriture est assez grosse et bien lisible : cela facilite l’exploration sans avoir à tout lire ;
  • des livres parmi le fond de la classe ou déjà étudiés avec les élèves : les élèves connaitront déjà les textes ;
  • des livres illustrés (albums, premiers romans, bandes dessinées, documentaires) : les élèves qui connaissent ces livres pourront naviguer plus facilement, ils pourront parfois comprendre ou reconnaître une situation sans avoir à tout lire.

En respectant ces quatre principes, on favorise déjà très fortement la réussite des élèves dans leurs recherches.

Pour les aider davantage (car oui, parfois je les aiguille un peu), il vaut mieux avoir feuilleté chaque livre pour savoir où se trouve le temps ciblé. Ainsi, vous pourrez toujours dire « Cherche bien sur cette page-ci. » Rassurés parce que vous leur aurez confirmé que le temps est trouvable à cette page, ils oseront plus facilement se lancer dans leur recherche. Progressivement, ils auront de moins en moins besoin de cette aide.

Des livres par séquence

Séquence 5 : le présent

Le présent se trouvera assez facilement :

  • dans les bulles de bande dessinée ;
  • dans les dialogues de romans ;
  • dans les tirades de théâtre ;
  • dans les descriptions de documentaires ;
  • dans les albums où la narration se fait au présent ;
  • des poèmes.

Séquence 6 : l’imparfait

L’imparfait est plus facile à reconnaitre grâce au marqueur de temps « ai » (très vite identifié par les élèves comme l’écriture du son [ɛ] – [e] selon la région – ou rappelé par les élèves de CE2). Par contre, il est plus difficile d’isoler le genre de livres où ce temps sera plus fréquent. Il faudra choisir des petits romans, albums ou contes où les textes sont au passé. On peut aussi opter pour des documentaires historiques décrivant les habitudes de civilisations anciennes (certains sont au passé, pas tous !) ou des articles de presse relatant des faits récents.

Attention aux textes où il y a du passé simple : autant les verbes au passé composé seront rarement confondus avec les verbes à l’imparfait, autant le passé simple, où le verbe reste en un seul mot, peut générer des confusions.

Séquence 7 : le futur

C’est peut-être le temps le plus difficile à trouver. Les dialogues sont probablement votre meilleure option. Certains poèmes parlent du futur. Quelques documentaires peuvent parler des projets futurs, comme pour l’exploration spatiale, mais du conditionnel est aussi souvent présent, pouvant créer de la confusion. Heureusement, ce n’est pas la première séquence : vous aurez le temps de trouver les livres qu’il faut !

Séquence 8 : le passé composé

Vos élèves commencent à être rôdés, et vous aussi. Piochez dans les livres sélectionnés pour étudier l’imparfait. La plupart permettront aussi de trouver du passé composé.

Quelques collections et livres à considérer

Je pioche beaucoup dans les premières lectures destinées aux élèves de CP/CE1 :

Mes premières lectures Montessori
Mes premières lectures Montessori

Les éditions Larousse proposent des petits romans illustrés, très simples à comprendre, où le décodage est simple et progressif (niveau indiqué par le nombre d’étoiles).

Mes premières lectures 100% syllabiques
Mes premières lectures 100% syllabiques

Dans le même ordre d’idées, voici quelques histoires toujours faciles à comprendre et à décoder, et toujours aux éditions Larousse.

Sami et Julie
Sami et Julie

On ne présente plus la collection si célèbre des éditions Hachette, il me semble. Là encore, des lectures adaptées, accessibles. Préférez les niveaux CP.

En CE2, on pourra aussi piocher dans la collection « Je lis, je découvre » des éditions Milan ou la collection « Je sais lire ». On peut aussi utiliser les livres de la collection « J’écris, je lis » des éditions Milan, une fois complétés.

On pourra aussi piocher dans les albums. Ceux proposés par l’école des loisirs pour la maternelle sont assez accessibles, bien que n’étant pas toujours prévus pour une lecture autonome par de jeunes lecteurs. L’avantage, c’est que les élèves les connaissent souvent bien (en tout cas quand les collègues des années précédentes les ont étudiés). Je pense aussi aux albums comme « Le secret« , aux bandes dessinées (les « Willy Wild » en CE2) ou mangas comme « Chi » (attention, le « je » est « ze » dans ce livre), aux documentaires « Mes P’tits docs » des éditions Milan.

J’insiste : mieux les élèves connaissent un texte, moins ils buteront sur la lecture et plus leurs capacités cognitives seront dédiées à la recherche des verbes. Ils pourront aussi davantage s’appuyer sur le sens et leur compréhension du texte. Il ne faut vraiment pas hésiter à donner des livres nécessitant un niveau de lecture bien en-dessous du leur.

Si vous avez d’autres livres ou références, n’hésitez pas à les partager.

Comment réunir ces livres ?

Puisqu’il s’agit de réaliser une collecte dans des livres, il faudrait au moins en avoir un pour deux élèves. Il n’est pas toujours facile de réunir autant de livres. Pour y parvenir, vous pouvez :

  • chercher dans la BCD de l’école ;
  • commander quelques livres avec votre budget de classe ;
  • faire un appel aux dons auprès des familles ;
  • emprunter à la médiathèque de la ville ou du village ;
  • piocher dans les livres présents dans les classes des niveaux inférieurs.

Si vous avez d’autres pistes, n’hésitez pas à en parler en commentaire.

J’espère que cet article vous aura aidé à constituer vos sélections. Si vous craignez de manquer de temps pour rassembler les livres et ne voulez pas en perdre sur votre préparation de séances en cours d’année, vous pouvez toujours rédiger une liste sélection à l’avance, à partir des livres que vous possédez déjà.

Si après tout ça, vous n’avez vraiment pas le temps, vous pouvez aussi voir le travail de Define qui partage des textes prêts à l’emploi.

4 réflexions sur “Réunir les livres nécessaires pour « Réussir en Conjugaison »”

  1. Merci pour ces conseils. L’an prochain, j’ai des CE2 CM1 et je vais essayer d ‘appliquer votre méthode, en commun si possible. Avez-vous des documents ou bien liste de livres pour les cm1? Je vous remercie pour cette approche et ce livre.

  2. Bonjour,
    Je suis intéressée par cette méthode. Je risque d’avoir des ce2/cm1 l’an prochain. J’ai vu que la méthode cycle 3 allait sortir. Quel livre me conseilles-tu ? Est-il préférable de faire un mélange des deux ouvrages ?
    Merci,

    1. J’aurais tendance à faire un mélange effectivement. La solution économique est de partir sur les séquences CE2 pour tout le monde mais il manquera les verbes du 2e groupe aux CM1 et ce serait dommage. Je suggère aussi de faire le passé simple pour la 3e personne en CM1, ce qui n’est pas présent dans le livre CE.

      En plus de ça, la méthode en CE2 demande plus de séances qu’en CM1 (car le volume horaire de français diminue et qu’il y a beaucoup de révisions).

      Donc, ce que je ferais c’est :
      – partir sur la programmation CE2
      – pour chaque séquence : les élèves de CE2 font leur séance bilan en autonomie pendant que les CM1 se remémorent les verbes irréguliers
      – les élèves de CE2 font autre chose pendant que les CM1 finissent leur séquence (séance bilan)
      – les CE2 font les séquences dédiées aux verbes irréguliers (phase 3 de la méthode CE1-CE2) pendant que les CM1 font autre chose

      Ce sont les grandes lignes. Ca mériterait probablement un article dédié que je prendrai probablement le temps d’écrire en détail cet été.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.