Voici un thème apparemment classique à l’école maternelle (et pourquoi pas en élémentaire) : la ferme et les animaux de la ferme. Il offre un contexte visuellement sympathique pour (re)découvrir les termes servant à désigner une position (ici : devant, derrière, au-dessus et au-dessous ou sur et sous). Pour des activités pouvant être réalisées en autonomie ou non, j’ai choisi de créer des cartes à pince (ou cartes à doigts ou encore digicartes).

Le thème des animaux de la ferme

Un ancrage affectif voire familier

Cette année, mes deux classes (TPS/PS et GS/CP) se sont rendues à une foire agricole. L’occasion pour nous de voir, de nommer, de goûter de la soupe et même de faire certaines choses en lien avec la ferme. Voir et toucher les animaux (et leurs petits) a peut-être été l’un des moments favoris de mes élèves. Comment ne pas songer à profiter d’un tel ancrage émotionnel pour développer les compétences des élèves ?

Un thème connu pour mieux cibler les apprentissages

Autre avantage : on cible une compétence précise sans introduire de difficulté supplémentaire puisque tous les mots nécessaires pour réussir sont déjà connus et maitrisés. On pourra plus aisément se concentrer sur le lexique servant à désigner une position (devant, derrière, au-dessus et au-dessous ou sur et sous).

Carte à pince sur le thème de la ferme - Le cheval est devant la brouette

Si l’élève doit dire “Le cheval est devant la brouette”, il ne sera normalement pas mis en difficulté par le lexique spécifique du thème puisque “cheval” et “brouette” auront pu être vus auparavant.

Autre optique possible : ce jeu simple pourra permettre de revoir les noms des animaux de la ferme (à condition d’un étayage suffisant puisque sur ce point, les cartes ne sont pas autocorrectives). C’est très dépendant de l’usage qu’on souhaite faire de ces cartes à pince et du moment où on les introduit. Le tout, c’est d’être au clair avec l’apprentissage ciblé et de ne pas en combiner trop.

Les cartes à pince : activité autonome et support de langage

Les cartes à pince autocorrectives pour plus d’autonomie

Les cartes à pince présentent une situation avec une image. Ici un animal de la ferme (ou plusieurs) et un objet. Il s’agit de répondre à la question “Où est l’animal ?” La question est écrite mais le nom de l’animal est remplacé par sa représentation afin qu’un élève non lecteur puisse entrer dans la tâche. Aucun piège : l’animal est représenté exactement de la même façon et dans la même posture.

Pour répondre, l’élève dispose de symboles qui signifient devant, derrière, dessus et dessous. Chaque symbole devra être travaillé explicitement. On pourra chercher des exemples, constituer un affichage aide-mémoire, etc. Pour comprendre le symbole, il faut se rappeler qu’on s’intéresse au disque vert par rapport à l’élément bleu foncé (disque, demi-cercle ou cercle).

Si on le fait travailler en autonomie, l’élève va plutôt travailler sa conceptualisation des termes.

On est devant quand on est avant et on cache alors une partie au-moins de ce qui est derrière, par exemple. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez vous reporter à ma fiche de prep’ pour GS/CP sur les positions.

L’élève pourra construire ce sens grâce au schéma mais aussi et surtout, dans un premier temps, à partir des exemples. Il cherchera la caractéristique commune des situations illustrées choisies en exemple et de ces multiples exemples, tirera une règle générale qu’il devra utiliser pour répondre correctement à la question. C’est très loin d’être évident. Je ne suis pas persuadée que mes élèves de petite section y arriveraient en autonomie d’ailleurs. Cette façon de faire a plutôt été pensée pour mes élèves de grande section.

Des cartes à pince comme support de langage

On peut aussi utiliser ces cartes en binôme ou avec un adulte en atelier dirigé. Dans ce cas, l’élève devra trouver la réponse avec ses doigts mais il devra aussi la formuler de manière complète. Il me semble important d’insister pour que l’élève ne se limite pas à un mot. D’ailleurs, lors de la passation de consigne, j’insiste : “On cherche à dire où se trouve l’animal par rapport à l’objet.”

Carte à pince sur le thème de la ferme - Le chat est devant la barrière

L’élève A demande à l’élève B : “Où est le chat ?”. L’élève B réfléchit, pince la carte au bon endroit et répond : “Le chat est devant la barrière.” L’élève A valide la phrase et ensemble, les deux vérifient la réponse.

Le fichier

Le fichier rassemble 72 cartes par planches de six cartes à imprimer en recto-verso. Comme souvent pour ce genre de matériel réutilisable, j’imprime sur du papier épais (160g) et je plastifie avec du plastique à 125 microns. J’arrondis les angles pour augmenter la durée de vie du matériel.

Pour utiliser ces cartes on peut tout simplement faire la pince avec ses doigts et regarder le résultat au verso ou alors préférer des pinces à linge (plus pratique pour valider des ateliers autonomes, par exemple).

Vous avez à disposition deux niveaux :

  • le niveau simple (PS) où il n’y a que le choix entre deux cases (dessus/dessous ou devant/derrière)
  • le niveau plus complexe (GS/CP) où il y a quatre choix à chaque fois.

En MS, on prendra l’un ou l’autre, selon ce que les élèves sont capables de faire et du travail mené en amont. De manière générale, de toute façon, on adapte au niveau de ses élèves bien sûr.

Cartes à pince - Topologie - La ferme (PS)

Cartes à pince - Topologie - La ferme (GS/CP)

Les images utilisées proviennent du site freepik.com.

A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l’article, je ne les fournirai pas. Il n’est donc pas utile de me les demander.
Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l’article mais ne proposez pas de téléchargement direct.