Logo Kyban renard

Un livret pour résoudre des problèmes

Un livret pour résoudre des problèmes

Suite au succès de mon livret de relecture (ou d’autocorrection) et inspirée d’@AlgoRythmesBlog sur Twitter, j’ai tenté de réaliser une version “résolution de problèmes”. Je crois que l’idée soufflée était de faire un livret de relecture en mathématiques, plus général. Cela dit, en élémentaire en tout cas, c’est surtout la résolution de problème qui coince ou, en tout cas, qui accapare mon attention cette année. J’ai d’ailleurs toujours, dans mes blocs notes, un article en préparation à ce sujet. En outre, je crois que lorsqu’on résout un problème, on est obligé de se poser des questions à chaque étape de la résolution.

Il ne s’agit donc plus d’un “livret de relecture en mathématiques” mais d’un “livret-guide pour la résolution de problèmes”.

La forme

Il s’agit d’un petit livret à “onglets”, fonctionnant exactement comme le livret d’autocorrection. Chaque page constitue une étape. On peut soit lire les étapes les unes après les autres, soit ouvrir le livret pour lire le détail de chaque étape.

L’avantage de ce format ? La procédure est progressivement intériorisée. En effet, si un élève très hésitant aura tendance à tout lire et à s’accrocher à ce support, il finira toutefois par en mémoriser des éléments. Après quelques utilisations, il ne relira peut-être plus la première page, par exemple, mais aura toujours besoin du détail pour la suite. Petit à petit, il aura de moins en moins besoin du détail, jusqu’à ne plus avoir besoin du livret tout simplement !

Le contenu

La démarche se décompose en cinq étapes :

  1. Je lis l’énoncé et je le comprends.
  2. Je lis la question et je me demande ce que je cherche.
  3. Je cherche les informations utiles.
  4. Je cherche l’opération à réaliser (si besoin).
  5. Je relis la question et écris une phrase de réponse.

Ces cinq étapes sont, à mon sens, les incontournables. Il existe toujours des variantes selon le niveau qu’on a ou la méthode qu’on décide d’adopter.

Je lis l’énoncé et je le comprends

Certaines méthodes, comme “Résoudre des problèmes” de chez Retz déconseillent l’usage de schéma. Elles préfèrent un apprentissage grâce aux manipulations qui deviennent directement une opération, selon l’opération concrète qu’on exerce sur le matériel. D’autres méthodes reposent davantage sur le recours aux schémas, comme c’est souvent le cas dans les fichiers (et je pense notamment à “J’apprends les maths“).

Quelle que soit l’approche choisie, la démarche reste valable : on doit d’abord lire et comprendre le problème. Les différentes modélisations et outils à dispositions ne modifient pas l’essence même de cette étape.

Les autres étapes

Il en va de même pour les autres étapes. Souvent, on a tendance à ne mettre aucun “piège” dans les énoncés au début du cycle 2. Les étapes 2 et 3 sont presque invisibles alors. Il n’empêche qu’on y passe tout de même.

Je me rappelle qu’en CP, dans “J’apprends les maths“, il y avait souvent des problèmes avec une illustration mais aucun texte, et donc aucune question. Pourtant, l’élève doit bel et bien se questionner : “Qu’est-ce que je cherche ?”. Ensuite, il trouve les informations utiles dans l’illustration. Sans cela, il ne peut pas résoudre le problème.

De même, en sachant l’expliciter ou non, l’élève manipule souvent des nombres. Cela dit, “Résoudre des problèmes” insiste : quand il y a un schéma, l’élève n’a pas nécessairement besoin d’un calcul. De même, certains problèmes n’en nécessitent pas forcément (comme en géométrie ou avec des problèmes logiques). C’est la seule étape qui n’est pas systématique, bien qu’elle soit très fréquente et au cœur de bien des difficultés.

La phrase de réponse n’est pas toujours exigée en début de CP. Cependant, en général et très vite, on y arrive assez aisément puisque les mots de la question aident à la rédiger. En outre, passer par cette étape permet de revenir au contexte du problème et de ne pas se perdre uniquement dans des manipulations de nombre sans signification. C’est aussi l’occasion de se questionner sur la vraisemblance de la réponse !

J’ai dans l’idée de rédiger un article plus détaillé sur la résolution de problèmes à l’avenir mais j’espère que ces quelques éléments pourront déjà participer à une réflexion sur le sujet. Le but est d’apporter quelques “billes” pour l’utilisation de l’outil que je propose et de le comprendre, au moins dans les grandes lignes.

Le fichier

Il s’agit d’un document au format PDF à imprimer.

  1. J’imprime d’abord la première page sur une feuille de couleur.
  2. Je choisis ensuite, dans les pages suivantes, celle qui me correspond.
  3. Je découpe les pages, les assemble de la plus petite à la plus grande et agrafe le tout en superposant les zones grisées.

J’insiste sur l’étape 2 : il y a quatre propositions de pages internes, en fonction du niveau que vous avez et des opérations étudiées :

  • un intérieur du livret n’évoquant qu’additions et soustractions*
  • un intérieur du livret évoquant additions, soustractions et multiplications
  • un intérieur du livret évoquant les quatre opérations
  • un intérieur du livret avec les quatre opérations mais des lignes en pointillés pour y mettre les précisions qui seront le plus en accord avec les significations vues en classe.

* J’ai conscience que ce type d’intérieur s’adresse à des CP, plutôt, alors que le contenu général est bien trop dense pour la plupart des élèves de ce niveau. Je ferai peut-être des adaptations à l’avenir.

Livret de résolution de problèmes

Pour la suite

J’envisage peut-être, mais sans m’y engager, de faire une version plus adaptée aux “petites classes” (début de cycle 2) et une version qui pourrait peut-être mieux aller pour des élèves du collège. Cela dit, j’ai aussi besoin de vos retours pour pouvoir améliorer ce que je propose. Alors, n’hésitez pas à partager votre opinion en favorisant les commentaires de l’article. Je peux revenir plus aisément vers ces derniers dès que j’ai un moment.

Livret de relecture et de résolution de problèmes

Existe aussi pour la relecture des productions d’écrits !

  • A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l'article, je ne les fournirai pas. Il n'est donc pas utile de me les demander.
  • Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l'article mais ne proposez pas de téléchargement direct.
  • Laisser un commentaire


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


    Agathe mh

    Il y a 2 ans

    Merci pour ce travail formidable. J’avais déjà adopté ton carnet de relecture.
    J’ai des CE2 et pour les problème j’insiste beaucoup sur :
    – la compréhension de la consigne (barrer les informations inutiles, sélectionner uniquement ce qui est important)
    – la rédaction de la phrase “Je cherche…” = > j’ajouterai peut être dans ton livret (surtout pour les plus grands je n’insiste pas beaucoup dessus avec les CE2) sur la formulation de la phrase : de type je cherche “le nombre de…”, “le prix de…”, “le poids de…”, “la quantité de …”, la taille de ….” et surtout pas “combien y a t il de …”
    – la phrase réponse (complète avec verge sujet, sens et le vocabulaire cité plus haut)

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    J’utilise les mêmes éléments. Je fais aussi écrire le “Je cherche…” mais comme je sais que tous ne le font pas, je voulais vraiment me limiter à ce qui est “incontournable”. Savoir ce qu’on cherche l’est, l’écrire ne l’est pas. De la même façon, comprendre l’énoncé l’est, mais certaines collègues imposent de faire le schéma dans le cahier, d’autres pas. Je pensais introduire la présentation d’un problème dans ce carnet, au début, mais c’est tellement variable d’un enseignant à l’autre, finalement ! Rien n’empêche de l’ajouter, cela dit, voire de le leur faire écrire pour qu’ils s’impliquent davantage dans leur outil.

    école toussaint Merle

    Il y a 2 ans

    Merci pour ce partage ! je travaille la résolution de problèmes avec mes CE2 en atelier pour l’instant afin d’être avec eux et ton outil me correspond vraiment. Je pense les mettre en autonomie sur la RDP en période 3 et ce petit carnet sera parfait !
    Encore merci pour ton blog et tout ton travail Bravo 🙂

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    Merci beaucoup pour ce commentaire et d’avoir pris le temps de l’écrire. Effectivement, mon but est de proposer un outil qui permet un gain d’autonomie de plus en plus important. Ce peut être l’occasion de travailler en atelier, en plan de travail ou encore tout simplement de se focaliser sur un point en particulier (comme le choix de l’opération).

    coxinel

    Il y a 2 ans

    J’aime beaucoup ce petit carnet, comme celui que tu proposes pour la production d’écrit. Ce petit référent apporte réellement une aide pour automatiser une démarche qui n’est pas encore bien acquise.
    Je ne peux cependant pas les utiliser dans ma classe de CP/CE1 (quoique pour les CE1, j’hésite…) et puisque tu parles d’en faire une version plus adaptée au début du cycle 2, j’en profite pour te dire que je serais très intéressée !!!
    Merci pour tout tes articles et idées inspirantes.

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    Je vais avoir encore beaucoup à faire pendant ces vacances pour ma classe mais si je trouve un moment, je m’y penche ! N’hésite pas à me dire ce que tu changerais dans une version CP/CE1.

    VAL 10

    Il y a 2 ans

    J’aime beaucoup ton petit livret. C’est marrant car je cogite actuellement sur ce sujet mais sous forme d’ardoise.

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    J’aime bien tes ardoises ! J’ai hâte de voir ce que ça donnera.

    VAL 10

    Il y a 2 ans

    coucou ! Si tu veux aller jeter un œil, c’est par là : http://val10.eklablog.com/methodologie-une-ardoise-pour-les-problemes-a132425922

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    C’est très chouette ! Chaque élève a la sienne, du coup ?

    VAL 10

    Il y a 2 ans

    Merci 🙂 Au départ oui, j’ai la chance de pouvoir faire des photocopies couleur. Après je verrais si je plastifie ou si on met dans des pochettes plastiques tout simplement. L’idée est qu’ils s’imprègnent de la méthode pour pouvoir l’utiliser ensuite sans l’ardoise. Maintenant, s’il s’avère que certains n’en ont pas besoin, je n’imposerais pas, bien entendu !

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    Ahhh… le jour où j’aurai une photocopieuse couleur ! Le rêve !

    Comme tu le dis, nos outils se rejoignent sur une chose : le but est qu’un jour, ils n’en aient plus besoin. J’aime bien en donner un par élève quand même, parce que si l’outil lui “parle” et s’il s’en saisit, il sera pour lui un outil de révision en début d’année suivante, il peut être un outil de continuité si la collègue suivante le conserve ou peut permettre aux élèves en difficulté de conserver une “béquille” qui les aide à avancer quand même, le temps qu’ils en ont besoin, et même si ça dure plusieurs années.

    sagebooker

    Il y a 2 ans

    c’est marrant, on a vraiment des réflexions proches sur le fonctionnement de classe (poésies par niveau, livret pour les problèmes…)… on devrait “emménager” dans la même école lol
    http://www.livredesapienta.fr/2017/03/flip-book-les-problemes.html

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    J’aime beaucoup tes quatre étapes, et notamment “planifier” dont on ne parle que trop peu je trouve. On est déjà dans du “haut-niveau” ! Ton approche donne vraiment à réfléchir :o. Quant à emménager dans la même école, moi je dis oui :P.

    Frédérique

    Il y a 2 ans

    Je viens de découvrir ton blog, ton travail est génial, félicitations! J’ai un CE2 cette année , tout nouveau pour moi qui était en ULIS… Je cherchais une méthode pour la résolution de problèmes, eh bien j’ai trouvé!!! Merci beaucoup 🙂

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    C’est plus le “processus type” qu’une méthode à vrai dire. Il y a beaucoup à dire pour l’enseignement des problèmes et j’ai toujours dans l’idée de rédiger un article à ce sujet mais c’est un tel “pavé” que je ne trouve pas le temps. Je partage mes outils en attendant.

    Denise WILLIAMS

    Il y a 2 ans

    MERCI BEAUCOUP

    Ayleen

    Il y a 2 ans

    Avec plaisir 🙂

    Peneplop

    Il y a 1 an

    Encore génial ! Merci !

    Ayleen

    Il y a 1 an

    Avec plaisir !

    Mélanie Chauland

    Il y a 6 mois

    Bonjour. Merci pour tes partages ! Je me demandais quelles sont les polices que tu utilises dans ce document ? Merci de ta réponse

    Ayleen

    Il y a 6 mois

    Il faudra que je reprenne le temps de regarder ça mais de mémoire, il doit y avoir “My First Crush”, “The girl next door” et une autre dont j’ai oublié le nom. Ma police par défaut est souvent “Ruluko”, “Overlock” ou “Delius”.

    BOUTIN

    Il y a 3 mois

    J’ai rédigé un livre : “Mon problème… Comment faire?” ISBN 9782954388557.
    Une nouvelle édition est prévue pour septembre 2019 dont le titre est : “Posez le problème… avant de le résoudre”,
    ISBN 9782954388571.
    Sur le blog : jeresousmesproblemes.blogspot vous pourrez voir ce que contiennent ces livres.
    Il sont destinés aux adultes. Ils sont donc trop compliqués pour des enfants mais cela peut vous aider.
    Je pense que préparer les enfants à la résolution de problème et pas seulement les problèmes scolaires est une excellent idée car le programme scolaire (et universitaire) a oublié d’inclure une démarche générale de résolution de problème.
    Cela fait qu’aujourd’hui, on le voit très bien au niveau du gouvernement et des députés, on a des gens qui “causent”, qui débattent et “dissertent”,… mais aucun “problem solver” comme on en trouve aux USA,
    Amicalement
    FR Boutin

    Ayleen

    Il y a 3 mois

    C’est intéressant comme point de vue. Il y a un article sur la résolution de problèmes sur le blog. Je pourrais peut-être l’enrichir. Merci pour la découverte !

    Ameuh Dine

    Il y a 1 mois

    Je trouve ton livret bien penser pour la résolution problèmes. Je fais également la rédaction d’une phrase je cherche. Et lorsque la résolution nécessite un calcul, j’attends le calcul en ligne et le calcul posé à côté. Je compte l’utiliser cette année avec des CM. J’ai utilisé l’année dernière celui pour la production d’écrit. Encore merci pour tous tes partages.

    Ayleen

    Il y a 1 mois

    Avec plaisir ! Merci pour ton retour !

    Tauziède

    Il y a 1 semaine

    Merci beaucoup pour le partage de ton travail. A lire ou à utiliser, certains documents me permettent d’avancer sur mon chemin d’enseignante. Encore merci.

    Ayleen

    Il y a 7 jours

    Avec plaisir ! Merci pour ton retour !

    Sur les réseaux

    S’abonner par mail

    Recevez un mail à chaque nouvelle publication du blog (une par semaine en moyenne) !

    Faire un don

    Ce blog, que j'ai voulu sans publicités intrusives, avec un minimum de collecte de données par des tiers et le plus complet possible, que je m'efforce d'enrichir régulièrement, a un coût (hébergement, nom de domaine, etc.). Ce bouton vous permet de participer à son financement.

    Logo de la Communauté des Profs Blogueurs
    Logo de la charte de cybercourtoisie
    Logo tanière de Kyban
    Droit d'auteur
    Logo horizontal de la charte de cybercourtoisie

    Le contenu est libre d'utilisation dans un contexte éducatif, dans votre classe, et peut être partagé par un lien vers l'article concerné, en citant votre source explicitement. 

    Membre de la CPB
    CPB
    S'abonner par mail

    Copyright La tanière de Kyban © Tous droits réservés

    instagram default popup image round
    Follow Me
    502k 100k 3 month ago
    Share