Logo Kyban renard

Une séquence sur la préhistoire en cycle 3

Une séquence sur la préhistoire en cycle 3

Cette année, j’ai pour objectif de composer mes séquences d’histoire, géographie et peut-être même de sciences. En temps normal, même en adaptant les supports des méthodes, je n’arrive pas à « finir le programme » et pourtant je trouve que je condense déjà beaucoup. L’an passé, je découvrais qu’avec des horaires réduits (j’ai une classe orchestre avec 2h30 de musique par semaine), il est encore plus impératif de se composer des outils sur-mesure. Et la préhistoire fait vraiment partie de ces thématiques sur lesquelles il est difficile de « condenser ».

Comme je le disais dans le descriptif de mes journées de rentrée, je débute par une séquence d’histoire car c’est une matière qui intéresse beaucoup les élèves. Pour autant, son enseignement nécessite – pour moi en tout cas – une véritable préparation.

S’appuyer sur des méthodes d’histoire

J’avais pour habitude de composer ma séquence en piochant dans divers manuels et diverses méthodes :

Histoire CM1(Retz)
Histoire CM1
(Retz)

Une méthode intelligente qui permet de voir tout le programme avec des supports clés en mains et de mener quelques activités dans d’autres disciplines.

Explorer l’histoire (Génération 5)
Explorer l’histoire
(Génération 5)

Un classeur avec toutes les fiches d’exercices, d’évaluations, les explications pour le professeur et, gros plus : les leçons animées.

Histoire CM1 (La classe)
Histoire CM1
(La classe)

Cette méthode propose des fiches (comme les autres méthodes) mais présente l’originalité d’utiliser un roman écrit pour l’occasion en tant que fil rouge.

En-quête d’histoire (Canopé)
En-quête d’histoire
(Canopé)

Une méthode qui permet aux élèves de mettre en oeuvre une démarche scientifique : problématique, émission d’hypothèses, recherches puis conclusion.

Ces méthodes sont toujours des supports précieux. Les deux premières sont très formatrices car tout ce que j’ai besoin de savoir moi, en tant que professeur, s’y trouve. Ce sont de véritables guides. La troisième propose une introduction originale avec un roman que j’exploiterai peut-être et la dernière propose une démarche très intéressante.

Réunir des documents et des supports

De plus, les quatre méthodes proposent de nombreux documents que je continuerai d’utiliser en tant que support pour nos enquêtes. Ils peuvent être imprimés (d’ailleurs j’adore le logiciel de la méthode des éditions La Classe où l’on peut composer son pdf en sélectionnant les documents), videoprojetés et le classeur de Génération 5 propose même des leçons animées sous forme de vidéos. Ce sont autant de supports que je n’aurai pas à chercher.

Ceci implique qu’il vous faudra réunir quelques documents par vous-même si vous voulez reproduire ma séquence. L’achat d’une seule de ces méthodes peut vous faciliter la vie mais fouillez aussi dans vos placards : il y a souvent des manuels dans l’école ! Sinon, on trouve des choses aussi sur les blogs, comme La classe de Mallory, Ma classe de CM1, Loustics ou Bout de Gomme (pensez à revenir ici si vous voulez encore découvrir la séquence !).

En complément, je pioche aussi dans les documents présents sur Wikimedia Commons, qui sont libres de droits, et je leur mets parfois à disposition une tablette ou un ordinateur (je leur prête celui du TBI, pique les tablettes des collègues si besoin, on se débrouille avec les moyens qu’on a). On utilise Qwant Junior pour nos recherches.

Dans les fichiers que je partage avec vous, il y aura des ressources complémentaires. Je pense simplement que plus il y a de supports (dans une certaine mesure), plus les élèves seront dans une situation de recherche documentaire riche et pourront choisir les supports qui leur parlent, croiser les informations, apprendre à développer un esprit critique. Par contre, s’il y en a trop, ils peuvent aussi se perdre !

Une séquence de recherche en histoire

Je n’ai jamais beaucoup apprécié la démarche que l’on rencontre le plus traditionnellement en histoire : on lit un document puis on répond aux questions avant de passer au document suivant. La plupart des élèves passent à côté des documents sans en comprendre l’enjeu, le sens et ne comprennent pas forcément le but de ce qui est fait (Pourquoi le professeur n’explique-t-il tout simplement pas la leçon ?).

C’est pour cela que j’avais commencé à composer mes séquences d’histoire, inspirée par la méthode de recherche scientifique (aussi utilisée en sciences humaines) et la recherche documentaire (on a rarement accès aux traces de l’histoire directement, en classe). Depuis, la méthode « En-quête d’histoire » est parue et vraiment, j’aime beaucoup, surtout les problématiques qui sont très bien trouvées.

Une séquence sur la préhistoire qui part des traces les plus proches

Dans les programmes, la préhistoire apparaît tout juste en cycle 3. Il s’agit de s’intéresser aux premières traces de vie humaine que l’on peut trouver. C’est le moment de découvrir comment travaillent les préhistoriens mais aussi d’apprendre aux élèves à prendre du recul : ce que nous savons de la préhistoire ne sont que des hypothèses plus ou moins vraisemblables. Il existe des désaccords entre historiens, il existe des doutes et une nouvelle découverte peut tout chambouler.

Dans les programmes toujours, il est demandé de partir des traces « proches » :

À partir de l’exploration des espaces familiers des élèves déjà réalisée au cycle 2, on identifie des traces spécifiques de la préhistoire et de l’histoire dans leur environnement proche, pour situer ces traces dans le temps et construire des repères historiques qui leur sont liés. On confronte rapidement ces traces proches à des traces préhistoriques et historiques différentes relevées dans un autre lieu en France, pour montrer l’ancienneté du peuplement et la pluralité des héritages.

Et ça, c’est quelque chose qui manque beaucoup dans les méthodes, tout simplement parce qu’il semble difficile pour un éditeur de proposer des documents pour toutes les régions de France. Vous trouverez mes documents pour le Rhône et la région alentours mais, là encore, il faudra réunir les supports pour votre région si vous êtes d’un autre coin.

En général, je ne partage pas le travail produit par d’autres. Cependant, je vous propose exceptionnellement de collaborer : si jamais vous créez un PDF avec des documents pour une région particulière, contactez-moi via le formulaire de contact (une fois que je vous aurai répondu, vous pourrez m’envoyer une pièce jointe). Quelques petites règles : les sources des documents doivent être citées, pas de documents issus de méthodes ou manuels et je vous demande d’ajouter une dernière page avec une adresse mail, l’adresse d’un blog , un compte d’un réseau social où les utilisateurs peuvent vous contacter directement en cas de problème ou question au sujet de vos documents.

Les fichiers

Ci-dessous, retrouvez la séquence complète pour travailler la Préhistoire au cycle 3 (CM1/CM2) ainsi que les documents additionnels que j’ai préparé. Mes élèves auront accès à un dossier réunissant un certain nombre de documents, une tablette s’ils le demandent et un manuel par groupe.

Cycle 3 – Préhistoire – fiche de prep’

Dans le document suivant, vous retrouverez les documents généraux et des pages ou blocs vierges à compléter. Pour ajouter des images ou du texte, vous pouvez utiliser ILovePDF. Sur la première page, il y a un bloc de texte pré-rempli avec des données pour Lyon que vous pourrez remplacer par tout autre texte pour votre ville ou sur un autre thème. Ces quelques pages ont pour vocation de s’ajouter à d’autres documents, comme précisé précédemment !

Cycle 3 – Préhistoire – documents

Ce qui est intéressant, c’est que pour notre ville, nous concluons qu’il y a eu peu d’hommes, surement de passage, et peu de traces de sédentarisation. Ainsi, avec mes élèves, nous poursuivons notre enquête en cherchant qui sont les hommes à s’être installés sur le territoire, ce qui va nous mener à découvrir l’histoire gallo-romaine de Lyon et, par extension, de la France.

Pas de modifiables fournis

A moins que cela ne soit stipulé dans l’article, je ne fournis aucun modifiable, ni ici, ni par mail, ni suite à une demande exceptionnelle, même motivée.

Aucun document n’est parfait

Dans mes documents ou mes articles, des erreurs ont pu se glisser. En me les signalant, vous m’aidez à améliorer la qualité de ce qui est proposé ici.

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Construisez un cadre serein

Découvrez ma méthode de conjugaison

Réussir en conjugaison aux éditions Retz

Sur les réseaux

Des étiquettes Ludilabel

Ludilabel

J'achète mes étiquettes chez Ludilabel. Utilisez le code IN-FR-KYBAN pour obtenir 10% de réduction.

Faire un don

Ce blog, que j'ai voulu sans publicités intrusives, avec un minimum de collecte de données par des tiers et le plus complet possible, que je m'efforce d'enrichir régulièrement, a un coût (hébergement, nom de domaine, etc.). Ce bouton vous permet de participer à son financement.

Logo de la Communauté des Profs Blogueurs
Logo de la charte de cybercourtoisie

Ce blog respecte la charte de cybercourtoisie.

Logo tanière de Kyban
Droit d'auteur
Logo horizontal de la charte de cybercourtoisie

Le contenu est libre d'utilisation dans un contexte éducatif, dans votre classe, et peut être partagé par un lien vers l'article concerné, en citant votre source explicitement. 

Membre de la CPB
CPB
S'abonner par mail

Copyright La tanière de Kyban © Tous droits réservés

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share