Nous venons tout juste de terminer l’étude de la monnaie avec mes élèves de CP. Les objectifs ne sont pas très grands mais méritent qu’on s’y penche : découvrir pièces et billets d’euros, leur utilisation concrète mais aussi faire le lien avec les acquis en calcul (addition et soustraction). Pour travailler tout cela, rien de tel qu’un classique jeu du marchand. Comme nous travaillons sur l’alimentation cette année, à l’échelle de l’école, j’ai décidé de choisir les fruits comme objet de vente.

Dans un second temps, bien sûr, il faudra proposer régulièrement des problèmes avec de la monnaie. Cette séquence n’est qu’un point de départ.

Vous trouverez, dans cet article, les supports et la séquence (fiche de prep).

Déroulement de la séquence de découverte de la monnaie

Les objectifs de cette séquence sur la monnaie

La séquence vise deux objectifs principaux :

  • Faire le lien entre “le prix total” des achats d’une liste ou la réunion de pièces et billets pour payer et la somme (addition).
  • Aborder le lien entre la soustraction et la différence pour rendre la monnaie.

Ce dernier objectif étant un travail de longue haleine, tous n’auront pas parfaitement acquis la compréhension et la capacité à utiliser cette connaissance à la fin de la séquence. Comme je le disais précédemment, tout cela devra être rebrassé à l’occasion, notamment, de résolutions de problèmes. C’est tout l’intérêt de penser sa programmation de mathématiques de manière spiralaire.

Ici, on va surtout se concentrer sur le passage d’une situation concrète à l’abstraction, d’un problème du quotidien à sa résolution mathématique.

Le déroulement de cette séquence

N’étant qu’un jour par semaine avec mes CP, j’ai dû prévoir quelque chose de court. Il n’y a donc que deux séances. Cela dit, même à temps plein, je n’aurais peut-être pas eu beaucoup plus de temps. En effet, entre la numération et la résolution de problèmes, qui constituent deux grands “chantiers”, il n’est pas toujours facile de trouver de la place pour le reste. Cela dit, la construction du nombre (et notamment par composition ou décomposition) aidera beaucoup et la résolution de problème tout autant. Tout est lié !

Chaque séance correspond à un objectif :

  • La première séance correspond donc au mot “somme”, à l’addition.
  • La seconde, quant à elle, se concentre sur la différence, la soustraction.

A chaque fois, on réalisera un jeu du marchand, avec des consignes adaptées à l’objectif ciblé, puis on tâchera de faire le lien avec l’opération correspondante. Enfin, nous réalisons des exercices d’entrainement.

Nous avons le fichier “Compagnons Maths”, dans cette classe. Si ce n’est pas votre cas, ce n’est pas très grave : vous trouverez surement des exercices correspondant dans votre fichier, si vous en avez un, ou sur internet. Ce sont des exercices très classiques.

La préparation matérielle du jeu du marchand de fruits

Pour mettre en place cette séquence, il faut préparer deux ou trois choses.

Préparer les étals de marchand de fruits

Tout d’abord, installer des étals de marchands avec des barquettes et des fruits dedans. Les fruits nécessaires sont les suivants :

  • pomme
  • poire
  • ananas
  • pastèque (ou tranche de pastèque)
  • melon (ou tranche de melon)
  • grappe de raisin
  • orange
  • pamplemousse
  • mandarine
  • banane

Il faut savoir que sur les listes de niveau 3, les fruits peuvent apparaitre deux fois. Cela dit, deux élèves peuvent avoir le même fruit sur leurs deux listes. Il faudrait donc pouvoir en prévoir deux par élève marchand.

Si vous n’en avez pas assez, on pourra emprunter aux collègues de maternelle ou alors travailler en demi-classe. Ayant un double-niveau GS/CP, c’est ce que j’ai naturellement fait, mais on peut adopter le même style de fonctionnement avec une niveau unique.

Pour chaque marchand, j’imprime une liste des prix plastifiée (afin de la réutiliser les années suivantes). On peut aussi choisir de la projeter au tableau pour éviter de gaspiller du papier.

Préparer le matériel pour les acheteurs

Je mets à disposition :

  • trois piles de listes de courses : chaque pile correspond à une difficulté (une à trois étoiles)
  • une barquette pour déposer les listes déjà utilisées
  • éventuellement une grande barquette pour récupérer les fruits (afin que je les rende aux élèves marchands de manière régulière)

Les fichiers

La fiche de prép’

Vous trouverez ci-joint la fiche de prep’ de la séquence.

J’ai modifié quelques petites choses dans ma réalisation car je n’ai que peu d’élèves CP : j’ai donc pu valider chaque achat en me positionnant devant la table où se trouvaient les listes. Ainsi, un élève ne pouvait prendre une nouvelle liste qu’après m’avoir expliqué ce qu’il a demandé, ce qu’il a payé et éventuellement ce qui lui a été rendu. Cela aurait été plus difficile avec plus d’élèves.

Par contre, j’ai trouvé le temps de voir aussi les marchands, de leur expliquer parfois s’ils étaient en difficulté, d’étayer, de guider. Ceci me semble plus important, finalement, que de valider. Donc, si vous avez un nombre important d’élèves jouant en même temps, c’est bien sur ce point qu’il faudrait se concentrer selon moi.

Fiche de prep – La monnaie – CP

Les supports à imprimer

Vous trouverez ci-dessous les listes de courses et celle des prix. Pour les prix, j’ai proposé plusieurs formats : une planche (à découper ou non), des petits écriteaux à plier en deux, etc. A vous de sélectionner ce qui vous semble le plus pertinent. Finalement, la planche a très bien fait l’affaire de mon côté.

La monnaie (CP) – listes niveau 1

La monnaie (CP) – listes niveau 2

La monnaie (CP) – listes niveau 3

La monnaie (CP) – prix

A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l’article, je ne les fournirai pas. Il n’est donc pas utile de me les demander.
Partagez vos réflexions en commentaire.Vous aussi vous pouvez partager : une expérience, une réflexion, une question ou des éléments de réponse. Et tout ça, c’est dans la partie commentaire que ça se passe !