Logo Kyban renard

Faire sa commande de classe

Carnet de bord 2019/2020 en approche

Le carnet de bord 2019/2020 est en cours de préparation et sera publié durant la première moitié des vacances d'été normalement. Pensez à vous abonner au blog en attendant, afin d'être averti de sa publication.

Faire sa commande de classe

Vous qui préparez avec excitation votre première rentrée en tant que professeur des écoles, vous qui n’avez peut-être jamais eu votre classe “à vous” ou qui n’avez pas encore eu l’occasion de faire une commande pour votre classe (car nommé trop tardivement)… ou encore vous qui avez juste envie de vous organiser autrement : cet article proposant quelques pistes pour faire sa commande de fournitures pour la classe pourrait vous intéresser !

Chaque année, on essaye de ne rien oublier, de ne pas se retrouver pris au dépourvu le jour de la rentrée. On n’a pas encore bouclé l’année en cours qu’on a déjà un pied dans l’année qui suit. Un rythme parfois difficile à tenir qui peut causer de nombreux oublis et les désagréments qui iront avec à la rentrée.

Vous trouverez ici des liens affiliés Amazon (si vous achetez quelque chose sur Amazon après avoir cliqué sur ces liens, un petit pourcentage m’est reversé). Cela étant, la commande de classe se fait avec le budget mairie !

L’article étant assez long, j’ai pensé que vous apprécieriez un petit menu pour naviguer dans les différentes sections de celui-ci.

Avant de faire sa commande

Faire l’état des lieux

Evidemment, on ne va pas foncer tête baissée. Une petite enquête s’impose avant de lister toutes les choses dont on aura besoin à l’école.

Voici une petite liste des choses que je fais avant de réaliser ma commande :

  • L’inventaire de tout ce qui se trouve déjà en classe : cahiers, fournitures, matériel, etc.
  • Je vérifie la liste de fournitures scolaires demandées aux élèves par l’école (un exemple ici).
  • Je demande à mes collègues leur fonctionnement : parfois, certaines choses ont été décidées par cycle ou à l’échelle de l’école.
  • Je me renseigne sur les modalités de commandes propres à l’école : fournisseur(s), commandes “papier” ou numériques, date(s) butoirs(s) et calendrier à tenir.

Pour vous aider à réaliser l’inventaire de votre classe assez rapidement, je vous propose cette petite liste à imprimer et compléter, ou à compléter directement (c’est un formulaire).

Inventaire de classe – vierge

Gérer son budget

Selon les écoles, selon les mairies, les budgets alloués à chaque classe sont extrêmement variables, je ne vous apprend rien. Quoiqu’il en soit, on est en général bien obligés de tenir des comptes (on y reviendra) et de prioriser ses achats.

Autre élément entrant en compte : des variations peuvent intervenir pendant les vacances, des élèves peuvent être retirés ou ajoutés, certains projets peuvent être actés à la pré-rentrée ou encore après, etc.

Il vaut mieux aussi penser à acheter, pour les fichiers notamment, un exemplaire de chaque en supplément. Il permettra de s’adapter en cas de nouvelle arrivée de dernière minute ou vous sera un support utile dans le cadre de vos préparation.

Je vous suggère donc de ne pas tout dépenser trop tôt. On achètera d’abord les éléments essentiels pour une rentrée réussie et on s’adaptera ensuite, une fois la rentrée passée, si le calendrier imposé par la mairie le permet.

Des supports pour écrire : cahiers, classeurs, fichiers

Pour vous aider dans votre réflexion, je vous propose un document vous permettant de définir votre fonctionnement et le matériel nécessaire pour chacune des disciplines du programme.

Matériel par discipline – cycle 2

Matériel par discipline – cycle 3

La question des cahiers

Me faut-il des cahiers ?

C’est la toute première chose à laquelle je pense : sur quoi vont écrire mes élèves ? L’évidence semblerait être d’acheter au moins un cahier du jour. Et encore, toute évidence peut être questionnée.

Reste à définir ce qu’on en fera. Par exemple, s’il s’agit d’y coller essentiellement des photocopies et des fiches, est-il bien utile d’avoir un cahier ? On parle quand même de deux pages gaspillées (pour le collage) pour une page exploitée. Ne pourrait-on pas préférer un classe, un portevues ou encore constituer un fichier avec toutes ces fiches ?

On choisit souvent le cahier de peur de ne perdre du temps en classe. Les élèves de CP sont-ils capables d’utiliser un classeur ? En CE1, le seront-ils mieux ? A vrai dire, comme en toute chose, les élèves savent faire ce qu’on leur a appris.

On peut décider, en équipe, de réaliser une progression des outils :

  1. Débuter avec des portevues en CP pour apprendre à ranger dans une pochette.
  2. Utiliser des portevues avec deux parties en CE1 pour apprendre à utiliser un intercalaire.
  3. Introduire le classeur avec des intercalaires en CE2.

Ainsi, en cycle 3, les collègues auront des élèves qui seront prêts à utiliser cet outil qui permet des économies de papier importantes. Qui plus est, surtout quand on débute sur un niveau et qu’on ne sait pas trop comment on va fonctionner : le classeur apporte une souplesse importante au niveau du nombre de pages et de l’organisation interne avec ou sans intercalaires.

Faire sa commande de classe, c’est donc se questionner sur son fonctionnement à venir, et c’est ce qui rend la tâche ardue, surtout quand on change de niveau ou lorsqu’on débute, tout simplement.

Quel format de cahier ?

Petit ou grand cahier ? Le cahier A4 est très rarement choisi. On lui préfère le format 24 x 32 cm lorsqu’il sert de support pour coller de nombreuses fiches ou photocopies. Cela étant, le petit cahier semble plus adapté à l’écriture et aux bureaux, même pour des élèves de cycle 3. S’y repérer, structurer l’espace de la page, écrire sur toute la longueur des lignes et la hauteur des pages, semble beaucoup plus simple. Du coup, ne vaut-il pas mieux perdre un peu de temps en ne faisant coller que les documents ? Les élèves pourront sans doute écrire le reste.

Le nombre de pages est aussi important : plus le cahier est gros, plus il est inconfortable. Difficile de mettre le cahier à plat, le poignet est dérangé par l’épaisseur. Qui plus est, le cahier durera plus longtemps mais sera donc plus susceptible d’être abîmé avec le temps. La question même du traditionnel 96 pages peut être posée.

Pour aller plus loin

Je vous invite à découvrir l’article de Charivari sur la question des petits cahiers en CM2.

Quel lignage dans mes cahiers ?

Concernant le lignage, le Séyès a la préférence des enseignants français. Les petits carreaux semblent, en tout cas, peu adaptés à l’écriture de nos jeunes élèves.

Focus sur le CP

Quelle hauteur de lignage pour des CP ? On conseille souvent de commencer grand. Or, si on choisit un lignage trop grand, on met l’élève en difficulté pour l’écriture. En effet, pour les lettres hautes (comme le “l”, le “h”, le “f”) on doit pouvoir allonger les doigts sans lever le poignet.

Quelle couverture ou protège-cahier ?

Je suis une adepte de la couverture en polypropylène, comme nombre d’entre vous. Elle est suffisamment solide et durable pour que le petit supplément de prix soit justifié. Les couvre-cahiers proposent souvent plus de couleurs mais sont détruits en cours d’année chez de nombreux élèves. Une économie qui ne vaut pas le coup, donc.

Quelle reliure pour mes cahiers ?

La reliure classique (agrafes) est celle qu’on rencontre le plus souvent. C’est aussi suffisamment durable pour que cette préférence soit justifiée. Les cahiers ou carnets à spirale présente deux inconvénients majeurs : la spirale dérange quand on écrit et les pages ont tendance à s’arracher. Pensez-y pour les répertoires et carnets, notamment !

Combien me faut-il de cahiers ?

En début de cycle 2, on voit en général un seul cahier du jour (peut-être parce qu’ils sont souvent accompagnés de fichiers). Cela dit, en cycle 2 comme en cycle 3, on peut aussi choisir d’en utiliser deux : un pour le français et un pour les mathématiques habituellement. Ce fonctionnement permet d’en garder un pour correction quand l’autre rentre à la maison pour être montré aux familles.

Pour savoir la quantité nécessaire, on peut regarder les guides du maitre des méthodes utilisées ou se questionner sur la structure classique d’une séquence. Combien de fois par semaine (ou par jour) seront-ils amenés à y écrire, et quelle quantité environ ? On obtient alors le nombre de pages nécessaires.

A titre d’exemple, en CE2, j’utilise en général trois pages de chaque cahier du jour par semaine. Sur 36 semaines, cela fait 108 pages. Utilisant des cahiers de 60 pages, je dois donc commander deux exemplaires par élève pour le français, et deux pour les mathématiques. Cela me laisse une petite marge de 12 pages par élève. Souvent, on peut encore commander en cours d’année, j’ajuste à ce moment-là. J’achète aussi quelques cahiers 48 pages pour les fins d’année, afin d’éviter de gaspiller des cahiers de 60 pages.

L’option “classeur”

Un classeur, pour quelles disciplines ?

J’utilise en général les classeurs pour toutes ces disciplines où nous écrivons peu. En cycle 2, l’Anglais s’enseigne avant tout à l’oral. On a donc relativement peu de traces écrites. Pour questionner le monde, en sciences, en histoire ou en géographie, je me constitue souvent des fiches et nous faisons essentiellement des recherches. De ce fait, je préfère un classeur.

Au final, mes classeurs ne débordent pas. Un classeur classique, à anneaux 40 mm, suffit largement. Il n’est pas nécessaire d’opter pour un épais classeur à levier, sauf peut-être lorsqu’il s’agit d’un outil de cycle.

Les classeurs souples ont tendance à s’abimer assez vite si on les déplace souvent mais peuvent constituer un intermédiaire entre le portevues et le classeur.

La problématique des petits classeurs

Quant aux petits classeurs, je les utilise souvent pour les leçons. Cela étant, je n’ai toujours pas trouvé de perforatrice réalisant des trous avec le bon écartement : les perforatrices à deux trous ne correspondent pas.

J’achète donc du papier blanc, peu épais, au format 17×22. Il est cependant difficile à trouver et le photocopieur ne l’acceptait pas. J’imprimais donc à la maison. Autant dire que mon abonnement HP instant ink a été très utile… mais c’est payer de sa poche, alors c’est à réfléchir !

L’option “fichier”

Certaines disciplines se prêtent plus ou moins bien au format fichier. Par exemple, un fichier d’écriture peut faire gagner beaucoup de temps de préparation et représente un véritable plus quand il s’appuie sur une méthode d’apprentissage du geste d’écriture. La géométrie peut aussi profiter d’un fichier dédié, de faible épaisseur, comme mon chouchou chez Jocatop. Ce sont des classiques.

Gros fichiers ou mini-fichiers ?

Par contre, l’utilisation d’un gros fichier traditionnel en mathématiques est de plus en plus questionné. Ils sont souvent peu pratiques pour écrire et peu flexibles pour l’enseignant. De mon côté, j’apprécie tout particulièrement les mini-fichiers de la Méthode Heuristique de Mathématiques (MHM), qu’on peut sans doute utiliser en dehors de la méthode. Vous pouvez aussi choisir de les imprimer gratuitement à partir du site officiel de la MHM.

Des fichiers moins fréquents

En étude de la langue, j’aime beaucoup les fichiers CLEO pour ses choix didactiques et pédagogiques (une même consigne pour de nombreux exercices, notamment). Je me dis qu’ils pourraient trouver leur place dans un fonctionnement qui choisirait de gagner du temps sur la réalisation d’exercices d’application afin de faire produire plus d’écrits aux élèves. Les fichiers ne sont donc pas réservés aux élèves de CP.

On en trouve aussi parfois en sciences, en histoire, géographie, éducation morale et civique. L’objectif est toujours le même : gagner du temps. On en gagne car les élèves écrivent moins, on en gagne car tout est bien présenté et donc aussi en correction.

Attention toutefois à bien se souvenir qu’il reste important que les élèves écrivent régulièrement. Le temps gagné par ces fichiers devrait donc, à mon sens, être utilisé pour faire écrire dans d’autres domaines. On ne peut pas tout faire sur fichier !

Fichier d'écriture MDI
Fichier d’écriture MDI

Un fichier d’écriture que j’ai découvert cette année. J’aime beaucoup le format “petit cahier” qui me semble important, surtout en CP.

Fichier de géométrie Jocatop
Fichier de géométrie Jocatop

Mes élèves de CP l’adorent et moi j’adore le temps qu’il me fait gagner ! Les exercices sont plutôt sympa et les programmes respectés.

Mini-fichiers MHM
Mini-fichiers MHM

Des fichiers mini-format (A5) très simples, rangés dans une pochette. Ils sont liés à la MHM mais pourraient sans doute être exploités en dehors.

Fichier CLEO
Fichier CLEO

Faire écrire les élèves ou non en étude de la langue ? Un fichier peut aider à dégager du temps pour d’autres activités comme de la production d’écrits.

En bref

  • Ai-je besoin de cahiers pour toutes les disciplines ?
  • Puis-je envisager d’utiliser des classeurs ou portevues afin de limiter le gaspillage de papier et gagner en flexibilité ?
  • Pour mes cahiers :
    • Quel format ?
    • Quel quantité de pages ?
    • Quel lignage et interlignage ?
    • Quelle couverture ? (polypropylène ou protège-cahier)
    • Quelle reliure ? (pour carnets et répertoires)
    • Quelle quantité de cahiers ?
  • Pour mes classeurs :
    • Quel format ?
    • Quelle épaisseur ?
    • Quels anneaux ?
    • Couverture épaisse ou souple ?
    • Avec ou sans intercalaires ? Combien ? (6 ou 12)
  • Pour mes fichiers :
    • Vais-je utiliser un gros fichier ou plusieurs petits ?
    • Quel gain de temps côté préparation ?
    • Quels avantages pour les apprentissages ? (quantité d’exercice, format, temps gagné)

Des manuels

Ici, difficile de vous faire une liste. Tout dépend de vos choix précédents, et vos choix en matière de cahiers et fichiers dépendront aussi de vos choix de méthodes et manuels.

Des outils scripteurs

Dans la plupart des écoles, les élèves apportent leur trousse. Ce n’est cependant pas une règle absolue. Et quand bien même une trousse leur serait demandée, du matériel de secours n’est pas inutile. Enfin, certains outils sont un peu trop spécifiques pour être demandés aux parents. D’autres peuvent servir d’outil d’adaptation à des situations particulières (difficultés de préhension, troubles graphomoteurs, etc.).

Les crayons à papier

Je commence par là car toutes les classes en ont besoin mais qu’il n’est, mine de rien, pas évident de choisir le bon crayon à papier. Pour ma part, voici les critères que j’essaye de respecter :

  • bonne longueur et faible épaisseur : un format standard, donc
  • qui ne casse pas trop facilement : exit les premiers prix
  • qui se gomme bien : on oublie le crayon vert “évolution”
  • qui n’a pas de gomme à l’arrière pour éviter les tentations… et les traces qui vont avec quand on y cède
  • en bonus, une forme triangulaire aide à placer ses doigts et pourquoi pas des petites empreintes pour placer les doigts

Mes favoris pour de jeunes élèves ? Les crayons “groove slim” de la marque Lyra ou “easy graph” de la marque Stabilo.

Crayons à papier "Groove slim"
Crayons à papier “Groove slim”

Des crayons solides, qui s’effacent aisément et ont des petites empreintes pour placer les doigts qui aident les plus jeunes.

Crayons à papier "Easy graphS"
Crayons à papier “Easy graphS”

Crayons à papier présentant des qualités similaires aux crayons Lyra. Attention, il y a des versions droitiers et gauchers.

A noter que le coût, chez un fournisseur officiel, est en général largement moindre (2,50 € environ pour les Lyra, par exemple). Une ou deux boites de 12, dans le cas où les élèves ont leur trousse, peuvent suffire pour une année. Sinon, on peut opter pour des crayons sans empreintes pour placer les doigts. Ils sont moins coûteux et fonctionnent tout aussi bien, notamment pour les cycles 3.

Les stylos bleus

Aux élèves, je demande un stylo bleu “qui s’efface”. Comprendre par là un stylo à encre (plume ou roller) avec effaceur ou stylo à gomme. Le second est évidemment plus coûteux. Pour ma part, tant qu’on peut effacer au moins une fois, c’est bon !

Cela implique aussi des achats pour ma classe. En général, j’ai un fond de quatre stylo plume et quatre stylo roller à cartouches d’encre. Les petits prix suffisent généralement, puisque les élèves les utilisent assez peu. Plus le stylo est simple, mieux c’est. J’ai un gros stock de cartouches d’encre qui me tient plusieurs années.

Stylo plume à cartouches
Stylo plume à cartouches

Certains préfèrent les stylos plumes pour écrire. C’est un apprentissage, cependant !

Stylo roller à cartouches
Stylo roller à cartouches

Plus simples d’utilisation, ces stylos utilisent tout de même des cartouches à encre effaçable.

Pot de 100 cartouches
Pot de 100 cartouches

Un gros pot plein de cartouches pour être tranquille plusieurs années.

Stylo à encre Easy de Stabilo
Stylo à encre Easy de Stabilo

J’aime beaucoup ces stylos qui aident bien les élèves qui ont du mal à bien tenir le leur. Je l’utilise moi-même pour corriger la position de mes doigts.
Ils utilisent, par contre, des recharges spécifiques un peu coûteuses (mais effaçables).

Les outils scripteurs pour ardoises

J’utilise l’expression “outil scripteur” car on peut faire rentrer dans cette catégorie : les feutres d’ardoise, les crayons effaçables et les feutres pour rétroprojecteur. Petit focus sur ces trois alternatives.

Feutres d'ardoise
Feutres d’ardoise

Ils ont l’avantage de s’effacer à sec mais l’inconvénient de s’user très vite. La pointe est parfois trop épaisse. Mieux vaut éviter les premiers prix !

Crayons effaçables
Crayons effaçables

Proposant de nombreuses couleurs, ils s’effacent avec un chiffon humide. La mine est parfois trop épaisse. Difficile de réécrire sur support humide.

Feutres pour rétroprojecteur
Feutres pour rétroprojecteur

C’est mon alternative préférée : pointe très fine, quelques couleurs, l’encre s’efface au chiffon humide.

Stylos et feutres pour le professeur

Selon le tableau que vous avez, il vous faudra évidemment des craies ou des feutres pour tableau blanc. Pour ces derniers, j’évite encore les premiers prix qui se vident extrêmement vite et n’ont donc rien d’économique. Je préfère aussi les pointes épaisses, biseautées. En moyenne, j’utilise un feutre bleu par semaine en CE2. Le bon plan ? Les feutres rechargeables ! Très économiques sur le long terme.

Feutres pointe biseauté
Feutres pointe biseauté

Classiques mais aussi durables et robustes, offrant un bon contraste et une bonne qualité d’écriture, lisible de loin.

Feutres rechargeable
Feutres rechargeable

Petit à petit, la pointe s’aplatit pour être d’une épaisseur optimale. J’ai conservé le même feutre 3 ans !

Recharges pour feutres
Recharges pour feutres

Les recharges sont évidemment plus économiques et écologiques que les feutres qu’on remplace.

Ensuite, pensez au stock de stylo pour correction. Là, toutes les écoles existent : stylo rouge ou non, effaçable ou non, feutres d’écriture, etc. Tout ce qu’il faut savoir, c’est qu’il vous en faudra beaucoup. Achetez-en au moins une dizaine pour débuter l’année. Vous aurez l’occasion de voir à quelle vitesse vous les usez.

Feutre fixion colors
Feutre fixion colors

C’est une découverte récente qui semble réunir le meilleur des deux mondes : un feutre qui s’efface (car je ne sais pas vous, mais moi, je me trompe souvent en corrigeant). A tester !

Du papier

C’est peut-être le matériau qu’on trouve le plus dans une salle de classe, et on va évidemment en avoir besoin. Certaines feuilles sont toutefois incontournables selon moi et vous seront bien souvent utiles.

Papier "paperboard"
Papier “paperboard”

Incontournable d’une classe. Il permet aux élèves de produire des affiches suite à des recherches, du travail collectif ou encore de réaliser une trace écrite collective. Un ou deux rouleaux permettent de tenir une année.

Papier affiche coloré
Papier affiche coloré

Je m’en sers essentiellement pour créer des zones d’affichage dans ma classe et décorer par la même occasion. Par exemple, ma zone “français” sera couverte de papier affiche bleu. Je pose mes affiches par-dessus.

 Du papier couleur (épais ou non)
Du papier couleur (épais ou non)

On ne sait pas toujours ce qu’on en fera mais il arrivera bien un moment où on utilisera du papier de couleur, notamment en arts visuels. Un paquet peut suffire. Ne pas oublier le papier noir qui permet de jolies créations.

 Du papier dessin (papier à grain)
Du papier dessin (papier à grain)

Je préfère le format 24×32 ou du A4. Pour en avoir assez, une dizaine de feuilles par élève semble être un minimum. Ce papier est souvent proposé en ramettes économiques par les fournisseurs.

 Du papier blanc 160g
Du papier blanc 160g

J’en achète une ou deux ramettes chaque année pour imprimer les cartes de mes nombreux jeux. Ce papier pourra aussi servir pour certains bricolages (cartes, constructions en volume, etc.).

 Du papier pour photocopieur
Du papier pour photocopieur

Pour connaitre le nombre de feuilles dont on aura besoin, il suffit d’estimer combien on en utilisera par semaine. En CE2, j’en utilisais environ 3 à 5 par semaine et par élève, soit environ 3000 à 4500 feuilles.

On ajoutera à cette liste :

Les fournitures de bureau

Quand on en arrive à ce stade, il ne reste généralement pas grand chose comme budget. Voici une liste de petites choses qui pourront vous être utiles (mais que vous avez déjà surement dans votre classe).

Pour l’enseignant

Pour les élèves

Le matériel pour les arts visuels

J’évite de trop acheter pour les arts visuels avant d’être certaine que j’ai tout ce qu’il faut pour les autres disciplines. Pour une première année, on peut faire classe avec un minimum de matériel.

Pour une première année

Pour commencer, on va se limiter afin de pouvoir réaliser un maximum de séances d’arts visuels avec un minimum de matériel.

Des pinceaux et des brosses
Des pinceaux et des brosses

Mieux vaut se constituer un petit pack “sur mesure” avec quelques dimensions variées. On choisira les modèles les moins coûteux.

 Quelques pots de gouache
Quelques pots de gouache

Un pot pour chaque couleur primaire, un noir et deux de blancs. C’est un début suffisant. On peut ajouter le rouge “pur”, difficile à recréer.

Des pastels à l'huile
Des pastels à l’huile

Ce sont les craies les moins coûteuses et les élèves ont rarement l’occasion d’en manipuler. Je prends cinq ou six boites de 12 craies.

Certes, vous ne ferez pas réaliser, avec ce matériel, toutes les plus belles créations exposées sur Pinterest ou Instagram mais très franchement, vous aurez de quoi faire de belles créations.

On pourra aussi récupérer du matériel auprès des familles : boutons, cotons, pots de yaourt en plastique (pour mettre la peinture) ou en verre, barquettes, cartons, fils de laine, rubans, etc.

Pensez juste à vous renseigner sur ce qui se fait habituellement pour les fêtes (Noël, fêtes des mères, des pères, etc.) pour anticiper vos achats.

Les années suivantes

Au bout de quelques années dans une même classe, on commence à avoir du stock de matériel qui reste. Les commandes sont moins coûteuses et on arrive à se dégager du budget pour se faire plaisir. Voici quelques idées :

Le reste

J’ai peut-être oublié certaines choses bien sûr, mais je pense avoir fait un premier tour qui devrait pouvoir vous aider à commencer vos achats. Je continuerai à compléter cet article au fur et à mesure. N’hésitez pas à faire vos suggestions en commentaire de l’article.

A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l’article, je ne les fournirai pas. Il n’est donc pas utile de me les demander.
Partagez vos réflexions en commentaire.Vous aussi vous pouvez partager : une expérience, une réflexion, une question ou des éléments de réponse. Et tout ça, c’est dans la partie commentaire que ça se passe !

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Lau

Il y a 4 semaines

Merci pour cet article si complet ! PES cette année en maternelle je n’ai pas vraiment eu de questions à me poser. Mais, en attendant les résultats du mouvement, je me pose beaucoup de questions quant à l’organisation matérielle surtout si je suis en cycle 2 ou 3 l’année prochaine.
Votre blog est une source d’inspiration pour moi depuis l’année dernière et permet de répondre à beaucoup de mes questions. Merci beaucoup ! 😀

Ayleen

Il y a 4 semaines

Les questions sont bien naturelles. Je te conseille aussi l’article “préparer son année” qui pourra t’aider dès que tu connaitras ton niveau.

Clow

Il y a 4 semaines

Merci pour ce récap bien utile !
Autre petite astuce pour les petits budgets, pensez à calculer le prix à l’unité ! Souvent, les classpacks sont plus chers à l’unité que de prendre des boites de 12 pour un nombre équivalent à la fin^^

Ayleen

Il y a 4 semaines

Merci d’avoir publié ici :).

J’y pensais mais cette différence de prix est peut-être justifiée (“officiellement”) par la boite de rangement censée être pratique ? J’en ai une dans ma classe de TPS/PS et je ne trouve pas ça pratique du tout : il faut refaire les pots à chaque fois !

stephane ligonniere

Il y a 3 semaines

Bonjour,
je cherche une alternative plus écologique au polypropylène. Quelqu’un à une idée ?

Ayleen

Il y a 3 semaines

Et tout aussi durable ? Peut-être des couvertures renforcées et plus épaisses ? Pourquoi pas tenter une expérience à partir de papier mâché ou de renforcement avec du craft gommé ? Je vais demander autour de moi.

laurianebu

Il y a 3 semaines

Merci pour cette article bien complet! Que de questions à se poser quand on fait une commande!

Ayleen

Il y a 3 semaines

Et encore, j’en oublie surement ! S’il t’en vient, n’hésite pas à partager 🙂

Sur les réseaux

S’abonner par mail

Recevez un mail à chaque nouvelle publication du blog (une par semaine en moyenne) !

Faire un don

Ce blog, que j'ai voulu sans publicités intrusives, avec un minimum de collecte de données par des tiers et le plus complet possible, que je m'efforce d'enrichir régulièrement, a un coût (hébergement, nom de domaine, etc.). Ce bouton vous permet de participer à son financement.

Logo de la Communauté des Profs Blogueurs
Logo de la charte de cybercourtoisie
Logo tanière de Kyban
Droit d'auteur
Logo horizontal de la charte de cybercourtoisie

Le contenu est libre d'utilisation dans un contexte éducatif, dans votre classe, et peut être partagé par un lien vers l'article concerné, en citant votre source explicitement. 

Membre de la CPB
CPB
S'abonner par mail

Copyright La tanière de Kyban © Tous droits réservés

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share