Numer’à’l’aise – jeu pour réviser les nombres

Premier problème : je n’ai pas reçu ma commande de manuels et ce n’est pas prêt d’arriver.

Deuxième problème : même si je l’avais eu, je n’aime pas sa première approche du nombre (position sur une frise numérique) car je suis une grande convaincue de Rémi Brissiaud (que j’ai eu la chance de voir en conférence l’an passé).

Ma solution : aborder les nombres en reprenant les représentations que je juge fonctionnelle de la méthode « J’apprends les maths », à savoir celle de Dédé (pour les nombres jusqu’à 20) et celle de Picbille. Tous mes élèves ont au moins vu Picbille en CE1, et pour plus de la moitié, ils ont aussi eu Picbille en CP. Bref, autant reprendre à partir de ce qu’ils savent déjà !

Hors de question de débuter l’année avec des exercices-types à l’écrit à coup de « combien de dizaines dans 89 ? » ou « combien d’unités dans 56 ? » (question piège pour beaucoup d’élèves : on doit répondre 6 ou 56 ?). Je voulais vraiment travailler sur la notion de quantité, car c’est ce à quoi servent les nombres le plus souvent (le « nombre de … »). Du coup, pour mes ateliers du mercredi matin (qui se résumeront à une activité pour le premier jour, puis de plus en plus de choix), j’ai préparé un jeu !

Numer’à’l’aise : le contenu

Il s’agit de deux fois 52 cartes (mais libre à vous d’en utiliser moins et d’en retirer certaines ou couper en deux pour deux groupes) qui vont par pairs : le nombre 47 sera écrit en chiffres sur une carte et représenté selon Picbille sur une autre. Le but sera bien sûr de les réunir ! Il n’y a rien besoin de plus.

Vous pouvez télécharger ces cartes ici (les 12 premières pages sont le recto, les 12 suivantes le verso) :

Numer'à'l'aise de 1 à 100 (9051 téléchargements)

Numer’à’l’aise : les règles du jeu

Règles pensées pour 6 joueurs :

  1. Chaque joueur pioche 6 cartes.
  2. Le premier joueur pose soit deux cartes qui vont ensemble et les range directement devant lui, soit n’en pose qu’une.
  3. Dans ce dernier cas, un autre joueur, s’il a la carte qui va de pair avec celle-ci, peut la poser et récupérer les deux.
  4. Si personne n’a la carte qui va avec, alors le joueur qui vient de poser reprend sa carte et en pioche une autre.
  5. Joueur suivant selon le même principe.

Le gagnant est le joueur qui n’a plus de cartes en main !

Numer’à’l’aise : les variantes

On peut jouer selon les mêmes règles mais dire que le gagnant est celui qui a le plus de cartes devant lui une fois que plus personne n’en a en mains.

Ces cartes peuvent aussi être utilisées de manière individuelle en tant que jeu de Memory (il vaut mieux en enlever dans ce cas).

D’autres variantes pourront être ajoutées ici selon ce que je trouve et ce qu’on me propose !

12 réflexions sur “Numer’à’l’aise – jeu pour réviser les nombres”

  1. Mes règles étaient peut-être un petit peu complexes car 2 groupes sur 4 n’avaient pas compris du premier coup. Je créerai une carte « règles » qui ira avec mais chercherai aussi des règles un peu plus simples que je m’empresserai de partager !

    Ps : Quelques petites erreurs dans les cartes. Je corrigerai ça à nouveau mais semaine prochaine !

  2. Je découvre ton blog, et c’est une très belle découverte ! Tes documents sont splendides, et ce jeu est une super idée pour les nombres < 100.
    Dès que j'aurais un peu de temps, je vais revenir pour fouiller un peu plus longtemps, mais d'ores et déjà bravo à toi.

  3. Bonjour, merci beaucoup pour votre blog c’est une mine d’or 😉
    Serait-il possible d’avoir numeralaise en version modifiable pour pouvoir mettre les dizaines en groupe de 5 comme pour les jetons. Ce qui permet comme pour les jetons de sur compteur à partir de 5 merci beaucoup. Lilie

    1. Le fichier modifiable est au format .psd et non en format « office » ou quoique ce soit de cet ordre et c’est véritablement le bazar dans ce fichier. C’est pour cela que je ne fournis pas les modifiables.

      Je voulais aussi regrouper les dizaines en paquets de 5 mais ça ne rentrait pas sur la carte pour 100. Il faudrait alors tout réduire ce qui serait long et compliqué vu le bazar qu’il y a dans le fichier.

    1. C’est une astuce de Rémi Brissiaud. Cette croix signale la 3e et 8e unité. Ainsi, on peut facilement différencier le 2 (il n’y a pas de croix) du 3 (il y a une croix) sans hésiter. De même, le 4 se reconnait du premier coup d’oeil car il y a 3 + 1 et le 5 aussi car il y a 3 + 2. C’est une façon de voir immédiatement les quantités, en passant par les décompositions. Ça repose aussi sur le fait que le cerveau ne peut traiter que 3 « choses » d’un coup. Du coup, même pour 7, pas de soucis : on reconnait 3+2 et encore 2 soit 5+2 donc 7 ! On ne passe plus par le dénombrement un à un !

      Tout est expliqué, si je me souviens bien, dans mon article sur la numération au cycle 2 : https://taniere-de-kyban.fr/2016/la-construction-du-nombre-en-cycle-2

  4. Une nouvelle fois un grand merci pour vos partages! Serait-il possible d avoir votre trame afin de rajouter l écriture littérale ? Merci d’avance.
    Sophie

    1. Avec plaisir ! Par contre, je ne partage jamais les trames modifiables de mes documents (sauf si elle se trouve nécessaire et déjà dans l’article), désolée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.