Les nouveaux programmes insistent tout particulièrement, notamment au CP, sur la maitrise des nombres de 1 à 10. Je la retravaille cependant beaucoup en CE1 et presque autant dans le cadre du calcul mental en CE2. La maitrise des nombres de 1 à 10 est la base, pas dans le sens où elle est facile (c’est bien tout le contraire), mais dans le sens où elle est essentielle.

Pourquoi (re)travailler les nombres de 1 à 10 ?

Voyons l’exemple des additions en ligne, à un chiffre ou deux d’ailleurs : si on sait que 8, c’est 5 et 3, alors on sait que 8 + 6 c’est aussi (2×5) + 3 + 1 soit, 10 + 4. Un résultat que des élèves de CP trouvent quasi instantanément sans jamais avoir eu à apprendre de tables d’additions par coeur. Prenons aussi, par exemple, l’étude des doubles. Si on sait que 7 c’est 5 + 2, alors on sait que le double de 7, c’est le double de 5 + le double de 2 et on trouve 14 très vite, sans avoir besoin de sortir les doigts et faire du comptage. Bref, maitriser les nombres jusqu’à 10 est une base sans laquelle il n’est pas très utile de continuer à avancer trop vite (même si une progression spiralaire permet d’y revenir régulièrement).

Que signifie « comprendre les nombres de 1 à 10 » ?

Qu’entendons-nous par « maitriser les nombres de 1 à 10 » ? Celui qui l’explique le mieux, c’est encore Brissiaud, à qui on doit l’excellente méthode « J’apprends les maths avec Picbille ». Oh ! J’ai bien des choses à redire sur la version 2008 (n’ayant pas testé 2015) mais il n’empêche que c’est une méthode qui se base sur des recherches scientifiques (Brissiaud étant avant tout un chercheur), qui arrive à ne pas recourir au comptage pour mener les élèves vers une meilleure compréhension des nombres qu’ils sauront alors bien plus efficacement utiliser.

On peut retrouver, sur le net, des articles intéressants à ce sujet ou au sujet des nouveaux programmes. Je vous conseille vivement de lire l’un et l’autre. Ce que je retiendrai pour introduire mes affiches, c’est l’importance de la décomposition. En effet, les élèves doivent pouvoir donner toutes les décompositions d’un nombre entre 1 et 10. Pour ne pas avoir à les apprendre par coeur et à les chercher trop longtemps, on utilise des représentations visuelles, en constellations (Dédé) ou en ligne (Picbille, qui nous mènera vers la notion de dizaines ensuite). Je trouve Dédé plus parlant en général, mais je mets toujours ces deux représentations car certains élèves s’y retrouvent mieux avec Picbille (d’autant que Dédé disparaissaient du manuel de CE1 pour être remplacé par Perrine… une représentation que je n’ai jamais su vraiment exploiter).

Mes affiches

Mes affiches sont au format A4, en couleurs (mais j’ai essayé d’être plus économique sur ce coup !). J’imprime ces 10 pages et les place en 2 lignes de 5 au début de l’année, puis, quand je le peux, en une ligne de 10 pour pouvoir placer les affiches des nombres de 1 à 20 en dessous.

On peut plastifier les affiches pour pouvoir écrire dessus. Utile pour retrouver les décompositions ! Petit à petit, les élèves font ce travail de tête. La décomposition en « 5 + quelque chose » est très importante pour les doubles, puisque « 5 et 5 font 10 ».

On retrouve sur chaque affiche :

  • Le nombre en chiffre
  • Le nombre en lettres
  • Le nombre comme Dédé
  • Le nombre comme Picbille
Affiches des nombres de 1 à 10 (911 téléchargements)