Un poème à lire dans les deux sans pour retrouver confiance en soi.

Poème pour redonner confiance, à lire dans les deux sens

Chaque année, nous rencontrons au moins un élève qui manque de confiance en lui. Si j’ai déjà parlé de l’importance de l’estime de soi à l’école, et même s’il y aurait encore sans doute beaucoup à dire, je vous propose aujourd’hui un tout petit partage : une affiche avec le fameux poème qui se lit dans les deux sens de Leni Cassagnette.

Ce poème circule déjà beaucoup sur internet et sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’il est particulièrement bien écrit. Et comme je souhaite travailler dessus avec mes CP à l’occasion du printemps des poètes, j’ai souhaité en faire une jolie affiche à mettre dans la classe ou le couloir.

Pour des pistes d’exploitation, je vous invite à découvrir l’article de maitresseuh sur le sujet.

Les affiches

Comme il s’agit de redonner confiance en eux à certains élèves, j’ai décidé d’adapter pour que chacun puisse la lire : en cursive, en script, avec ou sans aides. Je fournirai peut-être d’autres versions, notamment avec mon « arc-en-ciel » des sons.

Pour l’arc-en-ciel des sons, c’est idée qu’on trouve aussi chez Elau de l’école du bord du monde mais pour laquelle j’ai changé certaines couleurs. Il m’en reste une ou deux qui coincent, ce qui explique que je ne publie pas encore. Le nom, la présentation, je ne sais pas encore quelle forme ça prendra.

A vous de choisir le format qui vous plait, en A4 ou en A3.

Poème à lire dans le bon sens - A4 (41422 téléchargements) Poème à lire dans le bon sens - A3 (5692 téléchargements)

Certaines illustrations sont issues du site freepik.com.

Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l’article mais ne proposez pas de téléchargement direct.

16 réflexions sur “Poème pour redonner confiance, à lire dans les deux sens”

  1. Mon fils l’a étudié en ce1 et quel magnifique texte. Quand il a le moral en berne je lui fais lire pour qu’il ait le sourire. Merci

    1. Oui, ça dépend des élèves qu’on a et du lien tissé. Ceux que j’avais l’an passé, nous avions tissé une telle relation de confiance que la plupart ont immédiatement compris que c’était un « effet de style », qu’il y allait y avoir une explication à cette bizarrerie !

    1. Bonjour, oui, c’est mon premier travail de production d’écrit de l’année (sauf cette année où je garde mes élèves). On observe comment « fonctionne » le poème et chacun en écrit un (je leur fournis une trame qui guide l’écriture).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoire

Publicités

Analyse statistiques

Autres