Il y a un peu plus de 4 mois maintenant, je vous parlais de mon achat d’imprimante récent et contraint, puisque la précédente m’avait lâchement abandonnée à la fin de l’été ! Je décidai de m’orienter vers une imprimante HP afin de tester l’abonnement HP instant ink. Cet abonnement permet de se faire livrer des cartouches d’encre automatiquement et de ne pas payer « à la cartouche » mais au nombre de copies imprimées. Vous retrouverez ici les quelques informations que j’avais déjà partagées dans mon article plus généraliste : Mes fournitures de maitresse pour la rentrée.

Le fait est que j’ai pu expérimenter davantage cet abonnement et que c’est la raison de cet article. Beaucoup se questionnent sur celui-ci. Je dois avouer que moi-même, bien que séduite a priori, je suis restée sceptique et ne souhaitais vous partager mon expérience qu’après avoir testé quelque temps cet abonnement.

Si jamais vous vous laissez tenter, n’oubliez pas de passer par mon lien de parrainage : vous gagnez un mois d’abonnement gratuit cumulable avec d’autres offres.

Le fonctionnement d’HP instant ink

Payer à la copie et non ses cartouches

Mon grand problème, lorsqu’il s’agit d’imprimer, c’est que j’aime les couleurs. J’aime en mettre partout ! Je les trouves tantôt pratiques (pour des études de documents, pour schématiser, pour expliquer) et tantôt esthétiques. C’est sans parler de mes nombreux affichages, outils et jeux, pratiquement tous en couleurs ! Le soucis, c’est que ça revient vite cher en cartouches, même avec des cartouches génériques (qui divisent pourtant le prix par 12 !). Autre problème me concernant : j’aime le bleu, le vert, le violet… En bref, je vide très vite les cartouches cyan et gérer les cartouches de couleurs à l’unité s’est avéré être un véritable casse-tête.

Des cartouches livrées dès qu’on en a besoin

HP instant ink propose une autre solution : on ne paye pas les cartouches ! Alors bien sûr, ce n’est pas gratuit et je l’expliquerai juste un peu plus bas. Cela dit, si vous videz vos cartouches, d’autres vous attendent immédiatement. Ce que j’apprécie, c’est de ne plus avoir à me soucier à les commander, je n’ai plus de stock à gérer et je ne me questionne plus sur la quantité d’encre utilisée.

L’une de mes réserves concernait ce point : la livraison. HP instant ink précise qu’on ne peut pas manquer de cartouches à condition d’avoir une utilisation « raisonnable ». Or, je suis parfois tout sauf raisonnable ! Voici ce que dit HP :

Les cartouches d’encre de remplacement peuvent mettre jusqu’à 10 jours pour arriver, délai raisonnable pour tout client dans des conditions d’utilisation normale.

Bien sûr, on peut les contacter pour demander une livraison plus tôt, si jamais on est en manque. Cela dit, dans les faits : je n’ai jamais été en manque. Dès que je place mes nouvelles cartouches, d’autres me sont aussitôt expédiées et je les reçois sous quelques jours. J’ai donc toujours un pack de cartouches de rechange sous le coude malgré mes nombreuses impressions. A l’heure actuelle, j’utilise un pack de cartouches par mois.

Sur ce point, donc, on peut dire qu’HP tient ses engagements pour le moment.

L’abonnement à la copie

L’abonnement n’est pas gratuit, évidemment. Le principe, c’est de payer au nombre de copies imprimées, un peu comme chez un imprimeur professionnel ou, pour ceux qui ont connu ça, chez le buraliste quand on voulait faire une photocopie.

HP instant ink - tarifs des abonnements

Trois formules sont proposées selon la consommation :

  • 2,99€ pour 50 copies par mois
  • 4,99€ pour 100 copies par mois
  • 9,99€ pour 300 copies par mois

Chaque formule permet, évidemment, de faire du « hors forfait ». Plus la formule est peu chère, plus le coût à la copie hors-forfait est élevé :

  • 1€ / 15 pages pour la première formule
  • 1€ / 20 pages pour la seconde formule
  • 1€ / 25 pages pour la dernière formule

Cela dit, si on choisit la bonne formule, la question ne se pose même pas ! Pour mon cas, je prends la formule à 10€ pour l’été, car j’imprime beaucoup à ce moment-là. Ensuite, je passe à la formule intermédiaire pour le reste de l’année. Je n’ai pas eu besoin de dépasser pour le moment. Les copies non-utilisées peuvent être reportées le mois suivant (une seule fois).

Niveau coût, cela me revient à 69,88€ par année. Sachant qu’un pack de cartouche revient à 50€ et que j’en utilise un pour 4 à 5 semaines, ça aurait dû me coûter environ 500€. Je fais donc environ 430€ d’économies par rapport à l’achat de cartouches d’origine. Avec des génériques, le gain est d’environ la moitié. Bref : rentable.

Au final, je paye moins qu’avec des génériques, pour des cartouches d’origine, avec tous les avantages que cela présente :

  • conservation de la garantie
  • moins de risques d’usure prématurée, de fuites, de têtes bouchées, etc.
  • meilleure qualité d’impression (couleurs plus fiables)

Une flexibilité maximale

Si jamais vous souhaitez passer à une formule « inférieure », vous pouvez en changer en quelques clics. Le changement sera pris en compte le mois suivant. Et si vous souhaitez une formule avec davantage des copies, le changement est aussi simple et effectif pour le mois en cours.

Si l’abonnement ne vous plait plus ou que vous souhaitez utiliser des cartouches standard (parce que vous pouvez commander des cartouches avec l’école, par exemple) : vous pouvez interrompre votre abonnement à partir du mois suivant et reprendre quand vous voudrez. Il faut juste y penser un peu avant !

Autre avantage : le coût de l’imprimante

On sait que plus une imprimante est chère à l’achat, plus le coût de la cartouche est bas, et vice-versa. Cela nous pousse parfois à nous tourner vers des modèles coûteux, voire des modèles lasers, en espérant faire des économies à long terme.

Avec HP instant ink : l’abonnement n’est pas plus cher si l’imprimante coûtait peu. Vous pouvez très bien opter pour le modèle basique et bénéficier des avantages de cette formule. Du coup, on choisit l’imprimante (et son prix) sur la base de ses fonctionnalités et non du prix de ses cartouches d’encre. On en trouve à une cinquantaine d’euros assez facilement et, peut-être même qu’avec les offres temporaires (Noël, soldes, promos, etc.) on peut réussir à faire un joli coup !

Par contre, vérifiez bien, à l’achat, que l’imprimante est compatible avec l’abonnement.

J’ai vu, sur Facebook, une imprimante jet d’encre à 300€ environ, avec la promesse (mais sait-on si c’est vrai ?) de n’avoir à payer que 10€ de cartouches pour l’année. Cela fait un coût, pour la première année, de 310€. A côté, avec une imprimante HP à 55€ et 70€ d’abonnement annuel, l’offre revient à 125€ la première année : ça reste plus rentable !

HP instant ink : pour quel profil d’imprimeur ?

Alors évidemment, si vous imprimez en couleur à l’école ou n’imprimez jamais en couleurs, l’abonnement peut être perçu comme une sorte d’incitation à la consommation. Si vos documents sont peu colorés, vous n’y gagnerez peut-être pas.

Par contre, si comme moi, vous êtes de grands gourmands en cartouches d’encre, alors cet abonnement est fait pour vous ! Je peux vous dire que j’apprécie de ne jamais me soucier de la quantité de couleurs, du choix de celles-ci ou de savoir si j’ai encore du stock à la maison.

Petit bémol à tout ce beau discours : la qualité d’impression. Alors oui, l’impression est très bonne et vraiment très bien pour notre travail de professeur. Cela dit, j’avais une Epson précédemment et la qualité « photo » était quand même supérieure. Epson avait d’autres inconvénients, malheureusement, qui m’ont poussée à éviter la marque pour mon achat de nouvelle imprimante. C’était notamment une question de coût.

Si on peut déclarer nos cartouches en frais réels, j’imagine qu’on peut déclarer cet abonnement. Je me renseignerai au moment voulu. Cela dit, vous pouvez aussi en faire de même : les différents centres d’impôts donnent parfois des réponses divergentes !

Pour tester gratuitement pendant plusieurs mois

Si vous achetez une imprimante compatible HP instant ink, vous recevrez en général deux mois d’abonnement gratuit. Et si vous décidez de vous abonner en passant par mon lien de parrainage, vous gagnez un mois supplémentaire (en plus de m’en offrir un, je ne m’en cache pas). Au final, j’ai moi-même bénéficié, à l’achat, de trois mois gratuits. Evidemment, pour ces trois mois, j’ai pris la formule la plus coûteuse, ce qui n’empêche ni de venir à une formule moins onéreuse ensuite, ni de résilier son abonnement. Une bonne occasion de tester la formule sans rien y perdre (si ce n’est l’achat de l’imprimante elle-même).

Et si vous ne savez pas quelle formule choisir, après ce test, vous pourrez toujours consulter votre historique d’impression à tout moment. Il vous indique, sous forme de graphique, tout ce que vous avez imprimé sur une durée donnée et dans quel « stock » vous avez puisé (abonnement, pages reportées ou « hors forfait »). De quoi me confirmer, par exemple, que la formule à 10€ vaut le coût pour l’été, me concernant, mais pas forcément le reste de l’année.

Historique HP instant ink

Gardez-vous 128 pages en décembre pour le bullet journal de 2018 qui arrive très prochainement (mais vraiment très prochainement !). Si vous ne connaissez pas encore le principe, il est toujours temps de se renseigner dans l’article dédié au bullet journal (bujo) 2017.