Depuis quelques temps, j’ai arrêté un certain nombre de pratiques qui me dérangeaient parfois : déchirer les pages d’un cahier, noter cent fois « applique-toi » dans la marge ou encore « souligne » (Quel gaspillage d’encre ! Ils ne soulignent pas plus !), etc. Bref, j’ai bien constaté que tout cela n’avait rien d’efficace et que si ça pouvait faire du bien aux nerfs, ça n’en fait pas au poignet ! Donc, je voulais essayer une approche plus positive.

Mon approche

Les habituer puis les responsabiliser

La première chose, c’est que le premier trimestre au moins, sinon plus, c’est moi qui prépare les cahiers en cycle 2. En CM1, je pense que je réserverais cette aide à ceux qui peinent véritablement à se repérer sur leur page. Ensuite, petit à petit, je laisse de plus en plus à la charge de l’élève : je ne mets que le premier point au crayon, puis seulement le trait pour séparer deux jours, etc. Comme ils ont pris l’habitude d’avoir un cahier propre : ils ont plus facilement envie de maintenir l’effort.

De plus, les élèves sont très contents de gagner en autonomie : ils savent que cela signifie que je les pense prêts. Du coup, certains qui ont pourtant encore des difficultés, me demandent ponctuellement de les laisser faire, de ne pas les aider.

Permettre de constater les progrès

Cela étant, et c’est encore plus vrai avec les grands qui écrivent beaucoup et n’ont pas toujours droit à beaucoup de temps, certains élèves partent de loin ! Très loin ! Parfois aussi, ils ont abandonné l’idée d’avoir un jour un cahier propre et bien présenté. Du coup, je voulais leur permettre de constater leurs progrès pour ne pas valoriser que le succès final mais aussi tout le parcours. Pour cela, je me suis inspirée du travail de Charivari, elle-même inspirée par Orphyss de monecole.fr. J’ai donc choisi le format « marque page », un peu comme une « carte de fidélité », qu’on tamponne à chaque réussite.

J’ai souhaité poser des critères simples, précis mais pas trop nombreux, pour aider l’élève à observer et analyser ses compétences sans se perdre :

  • Respect de la présentation demandée
  • Soin et propreté de la page
  • Copie et copie de la correction quand elle est collective
  • Ecriture : lisible, appliquée, lettres bien formées (avec bien sûr une tolérance pour les élèves présentant un trouble reconnu)

Recto du marque-page du scribe

Le marque-page pourra être glissé dans n’importe quel cahier. Je pense, dans un premier temps, le leur demander moi-même : « Pensez à mettre votre marque-page. » Cela dit, je n’exclus pas de les responsabiliser davantage en leur permettant de choisir dans quel cahier du jour ce marque-page sera placé. J’ai aussi décidé, pour le moment, de commencer avec un tampons par élève et par jour.

Le format marque-page étant relativement petit (1/6 d’une feuille A4 environ), j’ai choisi d’acheter des « feutres-tampons » de chez Crayola qui me semblaient un choix économiquement intéressant (6€ les 8 à 10 environ). Je ne les ai pas encore reçu mais cette marque est plutôt fiable en général donc j’espère tenir l’année. Si le dispositif fonctionne bien, j’investirai peut-être dans un tampon autoencrable et rechargeable de meilleure qualité.

Cela dit, ce format stylo a l’avantage de se ranger facilement dans le trousse. Je pourrai aisément en avoir à la maison, à l’école et dans ma trousse ! Je reviendrai parler ici de la durée de vie dès que j’en aurai vidé un.

Les récompenser

En général, j’évite les systèmes de récompenses. Même pour ma gestion du comportement, il n’y en pas. C’est que j’ai toujours un peu peur d’introduire l’idée qu’on travaille, qu’on produit des efforts ou qu’on apprend pour une récompense. On risque de glisser vers une motivation purement extrinsèque au lieu de renforcer la motivation intrinsèque.

En plus, on ne peut pas récompenser de la même façon le travail, la concentration, le respect des règles, etc. En tout cas pas dans un même système… Et moi, la multiplication des systèmes, ce n’est pas mon truc : j’en perds 90% en cours de route !

La récompense individuelle : le diplôme

Diplôme du parfait scribe

Au début, je n’avais pensé qu’à un diplôme de scribe nominatif pour chaque élève dont le marque-page est complet. Comme il est en couleur, j’ai imprimé en A5 pour faire quelques économies mais je libre à vous de choisir ! On peut même faire plus petit. Le fichier est en téléchargement un peu plus bas. Je compte les donner le vendredi soir au moment de faire les cartables, avec un peu de cérémoniel et quelques applaudissements. Pourquoi pas une petite musique solennelle ? 😛

La récompense collective : les jokers collectifs

Jokers collectifs

Pourtant, là encore, j’ai décidé de faire comme Charivari avec ses excellents « jokers collectifs ». J’avais déjà pensé au système des jokers mais ne l’avait finalement jamais mis en place. Pourtant, ils étaient prêts ! Mais constatant que malgré tous mes efforts, le gouffre qui s’était constitué (avec des CM à l’époque) entre les « bons élèves » (du point de vue du comportement) et les moins sages, j’avais fini par abandonner car tout cela risquait de générer beaucoup de tensions dans des classes déjà explosives.

L’aspect vraiment novateur des jokers de Charivari, c’est qu’ils sont collectifs : à savoir qu’ils bénéficient à tous et résultent d’un effort collectif. Mon idée, c’est d’encourager aussi les élèves à s’entraider mais aussi à se réjouir des réussites de chacun. En plus, plus un élève mettra du temps à atteindre un objectif, plus il sera attendu !

Je vous explique. J’ai 10 jokers différents représentés par des cartes. Chaque joker a été imprimé 10 fois. Dès qu’un élève a rempli les cinq cases d’un des quatre objectifs, il peut aller piocher un joker pour la classe. Je compte aussi réaliser un affichage où nous les fixerons au fur et à mesure pour savoir où nous en sommes.

Inspirée par Charivari, je ne mettrai le dixième d’une série à piocher que lorsque je serai prête à réaliser l’action ou l’activité décrite par le joker.

Ayant 23 élèves cette année, cela fera un total de 92 jokers à piocher (j’offrirai la dernière activité quoiqu’il arrive). Le but est bien sûr que tout le monde y arrive ! Si je ne mets qu’un tampon par jour et par élève, il me faudra un peu plus de 18 semaines au mieux (il nous en reste 23 à partir du 03/01). Si nécessaire, j’accélèrerai le rythme pour la fin ! Au rythme d’un tampon par jour et par élève, le premier joker n’arrivera pas avant un mois au pire des cas. Bien sûr, je ne donne ces données qu’à titre d’information. Elles m’aident à savoir si mon projet est viable mais n’ont rien d’une contrainte : au final, je fais bien comme je le souhaite et si j’ai envie de mettre 4 tampons à un élève un jour : je ne vais pas m’en priver !

Mes jokers
  • Pour cette année, j’ai décidé de proposer les jokers suivants :
  • Organisation d’un jeu de ballon
  • Jouer au Taboo (chez Charivari)
  • Organisation d’une session de jeux en mathématiques
  • Organisation d’une session de jeux en français
  • Un soir sans travail personnel à réaliser (leçons, etc.)
  • Organisation d’un petit-déjeuner collectif
  • Prolonger une récréation de 5 minutes
  • Organisation d’une session humour (blagues et énigmes)
  • Lecture d’une histoire par la maitresse
  • Organisation d’une session « photo souvenir » avec toute la classe

Les fichiers

Le marque-page

J’imprime ce marque-page sur du papier épais (120g ou 160g) mais je ne plastifie pas pour pouvoir les tamponer ensuite. Ils sont en recto-verso pour que les élèves puissent y inscrire leur nom. a l’aide de mon massicot Maped, j’ai pu faire les entailles pour que le marque page puisse se fixer sur les pages des cahiers. Ce massicot est très pratique car la lame est rétractable : je ne la sort que là où je veux couper très précisément (et je peux viser avec la petite « flèche » qu’on voit sur le côté).

Marque-page du Scribe (1539 téléchargements)

Le diplôme

Le diplôme est un simple document PDF pour lequel vous trouverez différents formats : A4, A5 et A6. A vous de choisir ce qui vous correspond et l’usage que vous voulez en faire. Le plus petit, par exemple, peut être collé dans le cahier de liaison. S’agissant d’un format illustrator, récupéré sur freepik.com et modifié, je ne peux fournir de modifiable.

Diplôme du Scribe - A4 (583 téléchargements) Diplôme du Scribe - A5 (538 téléchargements) Diplôme du Scribe - A6 (489 téléchargements)

Les jokers collectifs

Il s’agit là encore d’un fichier PDF à imprimer en recto-verso. Toutefois, je vous ai aussi mis le fichier modifiable au format publisher pour que vous puissiez créer vos propres jokers. Il suffit d’aller à la page 2, de sélectionner le texte et de le modifier. N’hésiter pas à partager vos idées en commentaire, c’est une excellente façon de partager aussi.

Si vous n’avez pas Publisher, rappelez-vous qu’il peut s’acquérir avec toute la suite Office pour seulement 11€.

Jokers collectifs - PDF (881 téléchargements) Jokers collectifs - modifiables (504 téléchargements)