Vous connaissiez déjà l’offre Microsoft Office à destination du personnel de l’Education nationale à 11 euros. Celle-ci passe à 16,74 euros (TTC) mais le mieux, c’est encore sans doute de passer à office 2019 qui est proposé au même prix !

La suite Microsoft Office, pour faire quoi ?

Tout, ou presque. Il n’y a que le traitement d’image que je ne fais pas avec Office. Mes logiciels préférés sont Publisher pour une mise en page facile, Word sinon. J’utilise aussi pas mal Excel pour mes listes (notamment la comptabilité pour les sorties). Enfin, certains utiliseront Outlook pour leur messagerie.

OneNote peut aussi être intéressant pour les “todo list” mais d’autres utilisent aussi ce logiciel en classe, pour des plans de travail, etc. Quand on ne connait pas, il faut un peu de temps pour prendre les choses en main mais ensuite, c’est très pratique. Je l’ai longtemps utilisé. Par contre, je crois qu’il peut être téléchargé gratuitement, sans la suite Office. Peut-être y a-t-il moins de fonctionnalités ? Je n’ai pas vérifié, je dois bien l’avouer.

Quoiqu’il en soit, si vous avez déjà une version d’Office, je ne pense pas que ça vaille le coup de dépenser à nouveau des sous pour s’acheter cette nouvelle version. J’ai moi-même déjà une clé et je n’en achèterai pas tant que je n’en aurai pas besoin. A noter qu’il s’agit d’une installation unique, sur un seul ordinateur. Si vous reformatez ou si vous changez d’ordinateur, il y a fort à parier qu’il faudra acquérir une nouvelle clé (à tester).

Et les suites gratuites, ne suffisent-elles pas ?

Oui, et non. Alors oui, les projets collaboratifs, c’est beau, c’est bien ! Dans bien des domaines, on a même des logiciels vraiment très bien. Malheureusement, force est de constater que ça n’a pas permis de réaliser des suites capables de concurrencer Microsoft Office. Maintenant, tout dépend de ce que vous voulez faire.

Libre Office et Open Office sont largement suffisants pour les élèves. J’utilise donc cette suite avec eux (Libre Office en l’occurrence). C’est aussi important du point de vue de notre neutralité commerciale : on n’incite pas à consommer un produit payant d’une certaine marque. 

Par contre, très clairement, ce que je fais comme fiches, je n’arriverais pas à les produire sur Libre Office. De même, j’avais un projet où les élèves devaient réaliser un diaporama avec beaucoup d’animations et j’ai pu éprouver le manque de robustesse de l’outil. On est resté dessus mais il y avait un fort côté aléatoire sur certaines animations… dommage ! Bref, Microsoft Office propose plus de possibilités et, pour les fichiers les plus lourds, se montrera un peu plus solide et constant (ce qui ne veut pas dire que tout fonctionne toujours merveilleusement, parfois, certains détails nous résistent, mais c’est tellement plus rare !).

Pour les suites gratuites ou pour Microsoft Office, les tutoriaux sont légion sur internet. Avoir l’un ou l’autre ne suffit pas à faire de belles choses : il faut apprendre et s’entrainer.

Comment faire pour obtenir Microsoft Office 2019 ?

En résumé : 

  1. Rendez-vous sur le site “OnTheHub“.
  2. Indiquez “Education nationale” lorsqu’on vous demande le nom de votre organisation.
  3. Sélectionnez votre académie dans le menu déroulant qui apparait (portail Arena).
  4. Connectez-vous avec vos identifiants habituels (Arena toujours).
  5. A partir de là, suivez les étapes pour créer votre compte “OnTheHub” (si vous n’en aviez pas déjà) et acheter la clé. Pour votre nom d’utilisateur et votre signature, indiquez votre prénom suivi de votre nom.
  6. Vous pourrez, après achat, télécharger Office. Conservez le petit logiciel d’installation (fichier qui se termine en .exe) et le récapitulatif de votre commande. La clé (numéro de licence) est sur votre compte “OnTheHub”, pensez à le noter quelque part pour ne pas le perdre !

Pour le détail illustré pas à pas, je vous conseille tout simplement de vous rendre sur le site “education-tice.fr“, une référence. Comme je vous l’ai dit, j’ai déjà une clé donc je n’ai pas souscrit à l’offre : je n’ai pas pu tester, je relaye simplement l’information.