Quand on a des élèves de CP, on débute l’étude de la langue à proprement parlé et notamment l’observation du genre (masculin ou féminin) des noms. Pour la manipulation en découverte, on classe souvent des objets ou des flashcards et jusque-là, la plupart du temps, ça se passe assez bien. Cela dit, cette notion demande un certain temps dédié à l’entrainement.

Si comme moi vous avez un double-niveau, ou simplement si vous voulez proposer des activités autonomes, les cartes à pince (ou cartes à doigts) qui suivent pourront vous intéresser.

Des cartes à pince : féminin ou masculin

J’ai hésité un moment sur mes cartes à pince. Je me demandais comment représenter le genre. Fallait-il utiliser les mots “féminin” et “masculin” ? Préférer des symboles ? Lesquels ?

Les symboles m’ont donné beaucoup de fil à retordre. Aucun ne me satisfaisait. Beaucoup font plutôt référence à “fille” et “garçon”. Or, j’avais peur de créer une confusion, notamment avec les noms d’animaux qui peuvent être féminin ou masculin sans que cela ne signifie qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle (“une souris” peut désigner le mâle ou la femelle).

J’ai finalement abandonné cette idée pour me tourner vers les mots “féminin” et “masculin“. Et pour ne pas nourrir de confusion, je n’ai pas choisi de couleurs stéréotypées (rose pour le féminin, bleu pour le masculin).

Seul inconvénient : il faut parvenir à associer chaque terme (“féminin” et “masculin“) à la catégorie qui lui correspond. Et ça, pour certains élèves de CP, c’est vraiment difficile. Ils sauront mettre d’un côté les noms masculins, de l’autre les féminins, sans pour autant savoir nommer les deux groupes constitués. Cela dit, d’une certaine façon, ces cartes à pince devraient aider à renforcer cette acquisition.

Au début, on peut se dire que les mots “féminin” et “masculin” ne sont pas vraiment importants. Cela dit, quand on commencera à parler d’accord, ils risquent de le devenir. Maintenant, mi-CP, s’il y a encore confusion, je ne m’inquiète pas outre mesure. Avec un peu de temps et d’entrainements, ça finira par venir.

Le fichier

Comme à chaque fois, j’imprime mes cartes sur du papier épais et je plastifie avec du plastique à 125 microns. Ensuite, je découpe au massicot puis je rogne les angles pour augmenter la durée de vie de mes cartes.

Cartes à pince - EDL - Le genre

Les images de ce document proviennent du site flaticon.com.

A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l’article, je ne les fournirai pas. Il n’est donc pas utile de me les demander.
Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l’article mais ne proposez pas de téléchargement direct.