Ça n’aura donc échappé à personne, l’une de mes classes est un CE1/CM1. Je dois travailler la compréhension avec eux cette année. Si vous avez un peu lu ma réflexion sur le sujet, vous vous imaginez bien que je suis ravie.

Reste à savoir comment débuter l’année.

Au sujet de la compréhension, vous pouvez lire l’article “Ecrire pour mieux comprendre“, “Le vocabulaire : pistes de réflexion” ou encore le rallye-lien de la CPB.

A l’école, il y a des règles

Pas en tas, en rang.
Pas en tas, en rang.

Et puis, au détour  de mes pérégrinations, je suis tombée sur ce livre : A l’école, il y a des règles de Laurence Salaun. Certains connaitront déjà et se diront “Rien de bien neuf” mais d’autres découvriront peut être ce petit bijou. Parce que oui, quand je l’ai vu, je me suis dit : “C’est ce qu’il me faut !” Et pour cause, je me reconnais parfaitement dans bien de ces règles qui sont expliquées : on ne crie pas “J’ai finiiiiiii !!!”, on ne dit pas “J’ai plus d’colle.”, etc. Eh oui, malgré tous mes efforts de bienveillance, certaines petites choses peuvent m’agacer.

Par contre, à la lecture du livre au complet, je réalise tout de même qu’il s’agit peut-être plus d’un livre à destination des enseignants que des élèves. Cela étant, les illustrations sont pleines d’humour et les élèves se reconnaitront probablement dans bien des situations.

Des petites règles spécifiques

Et je rajoute "s'il te plait".
Et je rajoute “s’il te plait”.

Vous me direz qu’on part dans la direction opposée par rapport à mon article sur l’établissement des règles mais c’est justement une approche parfaitement complémentaire. N’ayant mes classes qu’un jour par semaine, je ne ferai pas le travail de fond sur les règles sous forme de séquence. Par contre, ce livre va me permettre d’évoquer quelques petits points spécifiques, l’air de rien et avec humour. 

A l’école, il y a des règles : un travail sur la compréhension

Aborder une stratégie : faire le lien avec son vécu

Bon évidemment, il n’était pas question de travailler ce livre avec mes élèves sans cibler un apprentissage. Une fois n’est pas coutume, je prends le problème à l’envers puisque je pars du support et je lui cherche une utilité.

Avec ce livre, j’ai choisi de travailler l’une des stratégies que j’aborde habituellement plus tard dans l’année (souvent en travaillant la science fiction), qui consiste à faire des liens entre ce que présente le texte et son vécu personnel. Dans le cas présent, tout l’humour du livre repose sur ces liens. Les situations n’auraient rien de drôle si elles ne nous renvoyaient pas à notre propre vécu.

On ne fera qu’aborder cette stratégie que je reverrai plus en profondeur plus tard dans l’année.

Une évaluation diagnostique

Ce petit travail va me permettre d’évaluer deux choses : la capacité de compréhension déjà acquise mais aussi la capacité à répondre par un écrit court (allant de la phrase au petit texte pour les CM1). 

Même si je n’ai pas à charge la production d’écrit, il me semble important de renforcer les acquis dans ce domaine. Ecrire tous les jours fait partie des programmes. Et puis, il peut être intéressant de connaitre les capacités de mes élèves en la matière pour adapter les supports et ce que je leur demande.

Pour bien pouvoir observer ces deux domaines distinctement, une partie du travail se fera à l’oral. Voici les grandes lignes de ma séance :

  1. Lecture magistrale de l’album (je teste la compréhension, pas la lecture)
  2. Quelques échanges à propos de quelques pages à l’oral
  3. Présentation du travail écrit
  4. Travail écrit en autonomie pour les CM1 et guidé pour les CE1

Pendant la présentation orale du travail écrit demandé, nous formulerons oralement quelques éléments de réponse pour les premières questions. Ainsi, je pourrai observer la capacité à passer à l’écrit des élèves pour ces questions puisqu’ils n’auront plus qu’à reformuler.

Les fichiers

Il s’agit à chaque fois d’un “fichier” de 4 pages. On peut imprimer ces pages en recto-verso si on a un classeur. Dans cette classe, ma collègue utilise un porte-vue pour ranger des fichiers agrafés. Je vais donc imprimer en A3 (option “livret”) et plier en deux le document.

On aura un fichier pour les CE1 et un fichier pour les CM1 qui peut aussi éventuellement être utilisé en CM2. Pour des CE2, on choisira en fonction du niveau de la classe et on pourra aisément différencier si on le souhaite. Le fichier CE1 n’est pas adapté pour le CP car il demande d’écrire des phrases.

Ces fichiers n’ont pas vocation de servir de trace écrite (leçon) et n’ont pas été pensés pour être utilisés sans une séance construite et pensée en amont.

Document pour CE1 voire CE2

On y trouve 5 exercices. Chacun vise à expliciter un lien entre la situation proposée par le livre et le quotidien de l’élève. Il sera demandé d’écrire de courtes phrases (une ligne) ou de dessiner. Le lignage proposé est du séyès standard (2mm). Je n’ai pas proposé de lignage plus gros car j’ai déjà vérifié auprès de ma collègue que ce format était adapté et que tous les élèves savaient écrire “correctement”.

Les élèves progresseront collectivement de page en page. Une page sera lue, les consignes explicitées puis les élèves feront. Les élèves les plus rapides pourront en profiter pour finir leurs dessins.

Le but est de ne pas mettre les élèves en difficulté avec la lecture ou leurs capacités de mémorisation des consignes. Les verbes d’action sont en gras et un pictogramme viens compléter la consigne.

Fichier CE1 - A l'école, il y a des règles

Document pour CM1 et CM2 (voire CE2)

Le travail écrit pourra être réalisé en autonomie.

Pour gérer le double-niveau, je proposerai aux CM1 de commencer par lire le fichier et ses consignes et éventuellement de noter leurs questions dans un coin de leur tête. Comme ils sont en ilots, si je vois que cela est possible, je leur autoriserai les échanges à voix basse pour s’entraider. Ce sera l’occasion de préciser ce que signifie “aider”. Ainsi, tous les élèves devraient pouvoir se lancer dans la tâche. Je reviendrai vers eux dès que les CE1 seront lancés sur leur première page.

Cela ne devrait pas trop impacter la dimension “évaluation” du fichier puisque les premières questions me permettent surtout d’évaluer le passage à l’écrit. Pour la suite, les échanges seront limités.

Fichier CM1 - A l'école, il y a des règles

  • A moins que les documents modifiables ne soient déjà à disposition dans l'article, je ne les fournirai pas. Il n'est donc pas utile de me les demander.
  • Merci de ne pas partager de versions modifiées de mes documents. Si vous souhaitez partager ces derniers, préférez un lien vers l'article mais ne proposez pas de téléchargement direct.